Les États-Unis acquiescent à l’expansion illégale des colonies israéliennes

Montréal, le 2 novembre 2009  – La secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a déclaré samedi dans une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qu’elle souhaitait une reprise des négociations de paix « dès que possible », sans gel préalable de la colonisation comme l’exigent les Palestiniens. Elle a justifié ses propos en qualifiant les propositions de Netanyahu sur une restriction de la colonisation de « sans précédent », suscitant du même coup un vif mécontentement chez les Palestiniens, qui ont réitéré leur refus catégorique de reprendre les pourparlers avec Israël dans de telles conditions.

Savourant sa victoire, le Premier ministre israélien n’a pas manqué l’occasion d’affirmer que la demande palestinienne de gel total de la colonisation israélienne ne constituait qu’un « prétexte et un obstacle » bloquant la reprise des négociations. Les Palestiniens ont rétorqué en disant que c’était plutôt la colonisation illégale d’Israël en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est qui était « le principal obstacle sur le chemin de la paix ». Israël refuse en effet de stopper complètement l’expansion de ses colonies en territoire palestiniens et ce, malgré les pressions internationales en ce sens.

 « Environ 500 000 colons israéliens vivent aujourd’hui en toute impunité dans les implantations illégales de Cisjordanie et de Jérusalem-Est, et ce nombre est en augmentation constante », rappelle Tom Woodley, le président de CJPMO. « En tant qu’occupant, Israël ne devrait pas recevoir un traitement différent des autres États du monde ni être excusé de poursuivre la construction illégale d’implantations en territoire palestiniens ».

La volte-face de l’administration Obama – qui avait jusqu’alors exigé le gel total de la colonisation illégale israélienne avant tout reprise des discussions de paix – est une véritable douche froide pour les Palestiniens. « L’attitude de l’administration d’Obama est une énorme déception pour les Palestiniens. C’est la preuve que cette administration n’est pas différente des précédentes », a déclaré Ziad Abou Zayyad, un ancien ministre palestinien. Le quotidien israélien de gauche Haaretz concluait d’ailleurs en disant que les États-Unis traitaient « la question des colonies comme la météo: un sujet intéressant de conversation, mais impossible à changer ».

En tant que médiateur dans le processus de paix et acteur clé garant du succès de telles négociations, CJPMO croit qu’il est du devoir des États-Unis – ainsi que du reste de la communauté internationales – d’obliger Israël à respecter les termes du droit international.  CJPMO estime que l’expansion continue des colonies israéliennes illégales sur les terres palestiniennes ne devrait pas être tolérée pendant les négociations de paix, parce que cela démontre un mépris constant des normes internationales pour promouvoir la justice et protéger les droits humanitaires et les droits humains des Palestiniens.

#####
 
Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Grace Batchoun
Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient
Téléphone: (514) 745-8491
Courriel CJPMOSite web CJPMO

Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.


Articles Par : CJPMO

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]