Print

Les tests: la Covid-19 et la grippe saisonnière bénigne. Peuvent-elles être distinguées?
Par Dr Christian Drosten et Dr. Gary G. Kohls
Mondialisation.ca, 16 juillet 2020
Watson 28 avril 2020
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/les-tests-la-covid-19-et-le-rhume-saisonnier-benin-peuvent-ils-etre-distingues/5647427

Note introductive du Dr Gary Kohlsf

On sait depuis longtemps que les espèces de coronavirus bénignes sont capables de provoquer 15 à 30 % des rhumes [ou grippes] courants (symptômes habituels : écoulement nasal, toux, mal de gorge).

Cette réalité a récemment été mentionnée par un virologiste allemand renommé, dans une interview où il a également admis que la confirmation en laboratoire de la COVID-19 est pratiquement impossible étant donné la forte incidence des tests PCR par écouvillonnage « COVID-19 » faussement positifs et des tests de détection des anticorps sériques « COVID-19 » faussement positifs.

Apparemment, aucun des deux tests ne semble pouvoir faire la distinction entre les coronavirus bénins qui peuvent causer des rhumes [ou grippes] courants et le coronavirus plus grave qui cause réellement la COVID-19 !

L’ignorance du Dr Fauci (ou son incapacité à révéler ce « conflit d’intérêts ») a justifié ses affirmations maintes fois répétées lors de ses interminables tournées médiatiques et conférences de presse à la Maison Blanche avant la regrettable fermeture l’économie :

« Je pense que nous devrions être extrêmement stricts (même si on nous reproche de réagir de façon trop excessive). Je pense que les Étasuniens devraient être prêts… à se replier sur eux-mêmes ».

Vous trouverez ci-dessous une interview du Dr Drosten réalisée le mois dernier, dans laquelle il révèle que le coronavirus bénin qui cause la grippe ne peut être différencié par les kits de test du COVID-19, dont plus de 200 sont actuellement mis au point par des sociétés d’appareils médicaux à but lucratif.

Dr. Gary G. Kohls, 14 juillet 2020

***

Bonne nouvelle : certains virologistes disent maintenant que certaines personnes sont devenues immunisées contre la Covid-19, et que cette immunité « inaperçue » est attribuable au coronavirus (relativement inoffensif) lié à une grippe, qu’elles ont eu par le passé. Dans le podcast du NDR « Coronavirus Update », le Dr Christian Drosten explique en quoi consiste cette nouvelle théorie.

« Cela signifie qu’il peut y avoir une immunité de base qui passe inaperçue – due aux coronavirus [communs] du rhume, car ils sont liés au virus CoV-2 du SRAS d’une certaine façon », a déclaré l’expert jeudi.

Le scientifique avait déjà parlé des coronavirus [communs] du rhume la semaine dernière. A l’époque, il avait souligné que 15 % des rhumes étaient causés par des coronavirus bien connus. Et ceux-ci sont tellement similaires au virus actuel qu’ils peuvent même provoquer des tests d’anticorps faussement positifs.

Soit dit en passant, les coronavirus précédents n’ont aucune influence sur le test PCR, qui est couramment utilisé pour tester le Sars-CoV-2.

La question importante qui se pose maintenant est la suivante : ces virus corona bien connus deviennent-ils également immunisés contre le nouveau virus ? C’est possible, poursuit le virologiste :

« Il se pourrait que certaines personnes qui ont eu un virus du rhume il y a un an ou deux soient protégées d’une manière sans précédent. »

M. Drosten fait état d’une étude préliminaire réalisée en Chine, qui vient d’être publiée et dans laquelle les foyers où vivent des personnes infectées ont été observés de près. Le « taux journalier », c’est-à-dire le nombre de personnes ayant contracté l’infection, était très faible. « C’est 12, 13 pour cent », a déclaré le scientifique. « Comment se fait-il qu’autant de personnes qui étaient dans la maison ne soient pas infectées ? Est-ce que quelque chose comme l’immunité de fond joue un rôle dans ce phénomène ? »

Le concept sous-jacent [idée] est extrêmement évident pour les virologistes, même s’il y a une « incertitude résiduelle », a dit M. Drosten. Dans notre situation actuelle, c’est réconfortant, mais le confinement était encore nécessaire, dit-il.

En conclusion, Drosten dit :

« Dans la phase actuelle, même si vous incluez l’immunité de fond dans les modèles, le système médical et la capacité des unités de soins intensifs seraient encore surchargés et il est donc juste d’avoir pris ces mesures pour le moment . “

Le Sars-CoV-2 est une nouvelle forme de coronavirus- un type de virus qui provoque des infections de type grippal. Dans la plupart des cas en Allemagne, l’infection par le coronavirus est sans symptômes ou légère : vous pouvez ressentir une légère fièvre, un mal de gorge et de la fatigue.

Après cela, la maladie disparaît généralement.

Le virus peut devenir vraiment dangereux, surtout si vous appartenez à un groupe à risque : les personnes âgées ou celles qui ont déjà été malades (cancer ou maladies pulmonaires, par exemple) doivent contacter leur médecin si elles soupçonnent une infection.

Dr. Christian Drosten

Dr. Gary G. Kohls

Article en anglais traduit de l’allemand :

The Tests: Covid-19 and the Benign Common Cold Coronavirus. Can They be Distinguished?, 15 juillet 2020

Traduit de l’anglais : Maya pour Mondialisation

Traduction de l’allemand par Global Research. 

Texte original en allemand

Le Dr Christian Drosten est un éminent virologue allemand, directeur de l’Institut de virologie de l’hôpital de la Charité à Berlin.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.