Lettre ouverte à M. Driencourt: « C’est raté Monsieur l’ex-diplomate visionnaire du chaos »

Pourquoi diable tous ces gens ne pensent-ils qu’à s’insurger ?

Et comment osent-ils ?

Par quelle monstruosité sont-ils soudain pris ? 

Pourquoi cet article guerrier, nous ne sommes pas en guerre ?

Le dilettantisme français est impressionnant, les saillies anti-Algérie sont toujours croustillantes surtout quand on est peu qualifié, quand on est soi-même en difficulté, quand on a une carrière fracturée, comme cet ex ambassadeur de France en Algérie qui devient analyste politique avec une drôle de conception du guet, dans une presse, celle qui s’occupe essentiellement des affaires des autres, pour nous apprendre que l’Algérie va s’effondrer si on continue à faire semblant de ne rien voir, La France c’est déjà fait (Oh oui! on comprend bien que ce but n’était pas très vendable aux Algériens !) mais notre visionnaire avisé regarde ailleurs, aussi la question se pose de savoir si la politique française n’est pas la plus hypocrite du monde.

L’homme est encore un loup pour l’homme et la raison de haine, de mépris et d’incompréhension est encore au dessus de toutes les considérations. Il est assez réconfortant d’imaginer que cet ex : Ambassadeur reste égal à lui même, agressif, diffamant et pire, donc un imposteur. On le croyait d’abord, on se taisait, à force d’inventer un ennemi pour exister, cet imposteur devient un ennemi pour lui-même. Heureusement que les 45 Millions d’Algériens ne sont pas dystopiques mais sont tous réalistes.

Monsieur, je me contenterai de faire remarquer que votre article sur l’Algérie est assez bavard et c’est encore une voix qui garde une certaine hostilité à son égard, ou encore à  éteindre sa lumière avec une complicité révoltante. Un  bruit qui s’élève contre l’Algérie, sauf que cette fois ci c’est quelqu’un qui se fout le doigt dans l’oeil jusqu’au coude en espérant atteindre le peuple algérien et l’impressionner par ses fourberies de Scapin. Vous regardez par le petit bout de la lorgnette. Votre agitation faussement humaine et votre scribouillage d’analyste n’intéressent personne. Il n’est pas analyste qui veut !

D’où vous, viennent vos certitudes ? 

Pourquoi pensez-vous ainsi que vous l’écrivez et pourquoi d’autres personnes pensent autrement voire carrément le contraire ?

Si c’est çà votre démonstration, c’est raté encore une fois !

Vous dites que : 45 millions d’Algériens n’ont qu’une obsession : partir et fuir. Partir où, si ce n’est en France, où chaque Algérien a de la famille ?  

Des formules à l’emporte pièce et uniquement pour la  galerie, avec toujours le vide sidéral au niveau de l’action, il y aurait trop à dire sur tout cela, je me contenterai de deux observations :

On a vu plus récemment le président français, lors de sa visite en Algérie, ouvrir joyeusement les bras à toute une jeunesse algérienne qui faisait retentir les rues d’Oran de slogans (On.Two.Three Viva l’Algerie) peu agréables vis-à-vis de la France qui finit tout de même par se rendre compte que NON, le jeunesse algérienne n’acclamait plus une distribution de visas.

– La Dame France, avec ces dirigeants politiques, ses médias et ses sinistres polémistes, artisans de la division et de la haine souscrit fortement à ces billevesées, ainsi les 45 Millions d’Algériens méprisent cette hypocrisie, ces indignations calculées, qui aujourd’hui, dans ces organes de presse se font plaisir avec des clichés déformés,  et toutes ces déclarations et actions en la matière sont donc purement racistes, et visent principalement à tenter de faire oublier les très longues années de colonisations et de spoliations et dépouillement  des richesses, les Français doivent savoir que les intérêts de l’Algérie ne sont pas les intérêts de la France.

Votre délire est impressionnant de contrevérités. Vous avancez  de choses graves, cachées que vous êtes, sûr de vos certitudes fantasmagoriques. Vous faites votre petite révolution démocratique, blotti dans un confortable fauteuil; et pensez rendre service à la « pauvre Algérie ».  Non Merci !!!!

Vous et vos semblables qui sont à l’Algérie ce que le cancer est à l’homme, des concepteurs d’un des systèmes de gouvernance des plus destructeurs du siècle. Etes vous conscients que vous avez fait le malheur de tout un peuple et que, ironie du comble, vous persistez dans votre besogne sans éprouver aucun remord

Êtes vous réellement fier de votre bilan ?

C’est très courageux tout cela et évidement trop mal sourcé. Si vous avez une once d’honnêteté intellectuelle (qualité que vous n’avez pas visiblement) Vous aurez avoué que votre opinion en question était un pourfendeur du sionisme,

 

Je trouve que pour l’ex ambassadeur est resté fidèle à son image: peu cultivé surtout hermétique, intégriste et archaïque à souhait, mais franchement plus dangereux, que ses homologues fondamentalistes européens qui se lancent carrément en croisades contre le reste du monde.

Enfin on s’accorde à dire qu’il a réussi à faire, étalage de cet préjugé anti qui devient de plus en plus radical et obsessionnel et un grand nombre de personne se sont principalement spécialisés à créer des polémiques dialogueuses, ou juste pour imposer leur point de vue sur le monde, par tous les moyens. Soit ils détournent sciemment la vérité ?

Alors si l’ex ambassadeur, était vraiment de bonne foi, il aurait d’abord commencé par dénoncer ce qui est prioritaire, et urgent, en l’occurrence les massacres commis par Israél en Palestine Occupée à moins qu’il ne regarde que fox News ou Tf1, ou ne lit que le New York Times.

Cependant je reste persuadé que les déclarations de l’ex ambassadeur sont préméditées et destinées à exacerber le sentiment de haine et de confrontation entre Algériens et Français,

La pugnacité des Français ne le cède qu’à leur imagination débordante. 

Voici à titre d’exemple le raisonnement émis par l’ex Ambassadeur,: «’il fallait résumer brièvement et brutalement la situation, je dirais que l’«Algérie nouvelle», selon la formule en vogue à Alger, est en train de s’effondrer sous nos yeux et qu’elle entraîne la France dans sa chute?  . »

Trop souvent habitués par ses diverses fonctions, à des pratiques illégales de corruption d’acteurs locaux et de financement d’un réseau de déstabilisation du pays, notre analyste cache mal sa frustration et la peur change de camp, dans ce cas sa cause est vraiment et définitivement perdue. Par c’est bel et bien la France qui s’effondre.

Regardons déjà la France, longtemps, les actes anti-musulmans se sont résumés à des   violences physiques qui se multiplient, ainsi qu’à des  attaques à des lieux de culte musulman, toutes ces victimes suscitent compassion a minima chez les politiques et indifférence dans les médias, donc il n’y a pas de quoi donné des leçons en matière de haine et de mépris.

Aujourd’hui l’Algérie et sa jeunesse refusent et rejettent les valeurs dégénérées qui inculquent  dans les écoles primaires qu’un homme peut bien être «enceinte» de son mari et qu’il s’agit là de l’un des plus beaux progrès de l’humanité ou encore cette volonté diabolique de mise en place d’une société de l’inclusion, une société qui érige :

Le droit à la différence comme repère d’une civilisation ?

Le droit comme homosexuel de jouer « la femme » d’un autre homme? 

La gestation pour autrui, donc l’achat d’un enfant contre de l’argent? 

Le droit de dire à des enfants de 8 ans qu’ils peuvent changer de sexe si c’est cela que, soi-disant, ils souhaitent ?   

Le délire transgenre est l’aboutissement logique de ce processus qu’on a imposé depuis des décennies (sous peine d’être cloué au poteau pour machisme, virilisme et tout), car il est bien connu que dans la folie il y a une logique poussée à l’extrême jusqu’à l’absurde. A tout prendre ce genre de valeurs risque de ne pas porter beaucoup chance à leurs défenseurs.

L’auteur qui voulait s’attaquer au monument qu’est le peuple algérien n’est pas sans rappeler une histoire similaire, toutes proportions gardées, qui s’est déroulée il y a 26 siècles et qui a été rapportée par Pline l’Ancien dans son «Histoire Naturelle». Ayant exposé des tableaux, le célèbre peintre grec Appelle, vit un homme critiquer une sandale dans une de ses peintures. C’était un cordonnier. Le peintre le laissa faire considérant qu’il était bien placé pour parler de sandales. Le constat terminé, l’homme voulut juger le reste du tableau. 

Appelle l’arrête et lui dit : « Cordonnier, pas plus haut que la chaussure. »

On serait tenté d’utiliser un aphorisme pareil pour conseiller à l’auteur de l’article, de ne pas déborder de son sujet et de garder les pieds sur terre et au sec, car le peuple algérien ne pourra jamais être dévalorisé par l’action des hommes. Alors le vieux routier que vous êtes, vous savez parfaitement que cela vous dépasse et dépasse même tout entendement.

Aujourd’hui la France pays en ruine, pays surendetté ne devrait en aucun cas intéressé l’Algérie Nouvelle, les 45 Millions d’Algériens estiment qu’une  rupture et une absence de relation suffirait pour exiger un examen de conscience car pour le peuple Algérien et sa jeunesse, la question mémorielle reste le point culminant dans les relations Algéro-Française.

Certes la France est un pays important, mais l’Algérie l’est également L’Algérie reste, en revanche, la clef de l’Afrique. Enfin et surtout, l’Algérie n’est plus colonisée, après 132 ans le peuple Algérien n’est pas mort, il est bien libre, une liberté acquise chèrement et cela mérite d’être bravement et fièrement dite.

Monsieur, vous partez d’un postulat et vous faites tout pour l’accorder avec votre démonstration, votre opinion ne peut franchir le cap de la simple hypothèse et que, du point de vue de la prospection intellectuelle, toute affirmation gratuite pour procéder à ce franchissement est une action fausse et hasardeuse. Comme  c’est facile d’être un grand penseur.

Disons-le avec force, le personnage de cet ex diplomate qui ressemble plus à un bon bourgeois bien rebondi qu’à l’illibéral jaloux décrit par certains, donne un exemple physique de cet écart entre le fond et la forme, avec cette particularité, cette aberration d’ouie et de vue qui lui a permis de dire n’importe quoi, pour devenir n’importe qui.

Un de plus vous me direz, chez les nostalgiques Algérie Française en peau de lapin à patauger dans le marécage de l’ignorance et des préjugés et à raconter n’importe quoi. Il n’est pas rare, de nos jours, d’entendre ou de lire des affirmations péremptoires, des jugements définitifs sur ce que l’Algérie est censé être. L’Algérie Nouvelle affirme haut et fort que son peuple refuse de cautionner les positions idéologiques à sens unique et chaque pays défend ses intérêts. C’est ainsi que l’Algérie vient de décider mettre la langue française à la porte de ses Ecoles.

Avec la cordialité d’un simple citoyen Algérien.

Kader Tahri

https://www.kader-tahri.com



Articles Par : Kader Tahri

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]