Libye : «Un silence complice»?

Le Cheikh Ali Misbah Abu Sabiha, personnalité de premier plan de la Libye du Sud, vient d’être arrêté. Cet homme de plus de 80 ans est le chef du Conseil suprême des tribus, villes et villages du Fezzan, membre du Comité libyen de réconciliation nationale qui travaille sous la supervision du Conseil présidentiel et sous les auspices de l’Union africaine.

Cette arrestation arbitraire menée par les autorités de l’Est de la Libye semble « s’expliquer » par son soutien à l’équipe politique de Saïf al-Islam Kadhafi et par le fait qu’il se soit prononcé en faveur de la déclaration publiée à Zintan en avril 2024 au nom du peuple et des tribus de Zintan. Cette déclaration appelle à l’unification des efforts des Libyens pour sauver le pays face aux innombrables dangers qui l’entourent, à une accélération pour la tenue des élections présidentielles et parlementaires de manière simultanée, sans exclure aucun parti.

Cette arrestation ne fait qu’aggraver la division du pays et est une mesure répressive de plus qui empêche les Libyens de s’engager dans une réconciliation nationale. Mais le pire est le silence complice des ambassades occidentales et des pays responsables du désastre que connaît la Libye depuis plus d’une décennie ; c’est aussi le silence habituel des grands médias européens, la lenteur de réaction voire le mutisme des partis progressistes, la passivité des citoyens européens peu au fait de la réalité libyenne.

Tous les Etats occidentaux se prononcent pourtant officiellement pour l’unité du pays et pour des élections favorables à la paix civile, à la reconstruction d’un Etat, à la stabilité de la région, au développement social et économique dont le peuple a besoin.

Le Comité international de solidarité avec le peuple libyen demande la libération du Cheikh Ali Misbah Abu Sabiha, une prise de position des Etats occidentaux directement concernés et  l’intervention des citoyens auprès de leurs ambassades afin de mettre fin à une opération qui menace l’organisation des élections à une date prochaine en Libye.

Robert Charvin

 

Source : La Voix de la Libye via France-Irak Actualité

*

Robert Charvin, ancien avocat au barreau de Nice, a été doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Nice-Sophia-Antipolis. Il est l’auteur de nombreux ouvrages universitaires et littéraires.



Articles Par : Robert Charvin

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]