Print

L’initiative de «paix» de Trump à Bahreïn est vouée à l’échec
Par CJPMO
Mondialisation.ca, 27 juin 2019
Communiqué du CJPMO
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/linitiative-de-paix-de-trump-a-bahrein-est-vouee-a-lechec/5634816

Montréal, le 25 juin 2019  —  Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) rejettent l’initiative, vouée à l’échec, du gouvernement américain pour la paix au Moyen-Orient, connue sous le nom de « l’accord du siècle ». Ce matin, l’administration Trump a présenté son plan économique de 50 milliards de dollars pour Israël et la Palestine lors d’une conférence internationale à Manama, Bahreïn. CJPMO et bien d’autres dans le monde s’opposent au plan de « paix » unilatéral de Trump qui écarte les Palestiniens et ne s’attaque pas aux questions fondamentales en jeu dans ce conflit.

Plus tôt cette semaine, la Maison Blanche a publié une déclaration en soutien à cette initiative, affirmant que « des générations de Palestiniens ont vécu dans l’adversité et la perte, mais que le prochain chapitre peut être défini par la liberté et la dignité. » Le président de CJPMO, Thomas Woodley, a répondu : « La liberté et la dignité palestiniennes ne seront atteintes que lorsque la communauté internationale – y compris les États-Unis et Israël – reconnaîtra les droits de la personne des Palestiniens et leur droit à l’autodétermination. La liberté et la dignité palestiniennes commenceront lorsque l’armée d’occupation israélienne quittera la Cisjordanie, lorsqu’Israël fermera ses colonies exclusivement juives en Cisjordanie et lorsqu’Israël mettra fin à son blocus de Gaza. ». Bien que CJPMO reconnaisse que les Palestiniens ont des besoins économiques, CJPMO et les dirigeants palestiniens croient que les incitatifs économiques ne remplacent pas les droits fondamentaux de la personne.

CJPMO rejette l’approche unilatérale de Trump, qui n’a impliqué que les Israéliens dans les « négociations ». Le soutien unilatéral de Trump aux aspirations israéliennes a conduit les dirigeants palestiniens à boycotter la conférence de Bahreïn, déclarant que leurs droits ne sont pas à vendre. CJPMO se demande comment le gouvernement américain peut mener des négociations de « paix » tout en excluant les Palestiniens.

Depuis l’élection de Trump, le gouvernement américain a pris une série de mesures qui ont rompu avec la politique étrangère américaine de longue date et incité les Palestiniens à arrêter d’essayer de collaborer avec les Américains. En 2018, l’administration Trump a déménagé son ambassade à Jérusalem-Ouest. Plus tard en 2018, elle a annulé son financement pour les réfugiés palestiniens et expulsé les dirigeants de l’OLP de Washington. L’administration Trump a également refusé de soutenir un État palestinien, déclarant qu’Israël a le droit d’annexer de manière permanente des parties de la Cisjordanie. CJPMO demande aux dirigeants politiques canadiens de rejeter l’initiative de Trump, qui est vouée à l’échec, et de plaider en faveur de nouvelles négociations qui apporteraient une solution juste et équitable au conflit.

###

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :
Miranda Gallo
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient
Téléphone: 438-380-5410
Courriel CJPMOSite Web CJPMO

 

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.