Print

LIVRE : L’impossible capitalisme vert
Par Global Research
Mondialisation.ca, 05 septembre 2010
La brèche 5 septembre 2010
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/livre-l-impossible-capitalisme-vert/20917

D’un côté, trois milliards de gens vivent dans des conditions indignes de l’humanité. Enseignement, santé, énergie, eau, alimentation, mobilité, logement : individuellement leurs besoins sont modestes mais, au total, ils sont énormes. Comment les satisfaire sans augmenter la production? De l’autre, deux cents ans de productivisme ont mené le climat au bord de l’infarctus. La réalité nous impose de réduire radicalement et très vite les émissions de gaz à effet de serre. Donc la production matérielle. Comment stabiliser le climat tout en satisfaisant le droit légitime au développement de celles et ceux qui n’ont rien et qui sont. en même temps, les principales victimes du réchauffement? C’est le casse-tête du siècle. Dans ce livre Daniel Tanuro propose de réconcilier l’écologie et le projet socialiste parce que le capitalisme ne saura rien résoudre. Il montre que la politique climatique des gouvernements enrichit les grands pol!ueurs qui ont intérêt à brûler des combustibles fossiles le plus longtemps possible. Il plaide pour que l’énergie, bien commun de l’humanité, soit soustraite à la logique du profit. afin que la transition vers une société économe fondée sur les renouvelables se fasse dans la justice sociale. Si l’on n’est pas capable d’articuler luttes sociales et écologiques, le capitalisme causera des catastrophes humaines et environnementales. Quelles erreurs ceux qui se réclament du socialisme ont-ils commises pour que cette articulation soit si difficile? DANIELTANURO est ingénieur agronome et environnementaliste. Il a fondé l’ONG belge «Climat et justice sociale». Il a rédigé la résolution « Changement climatique et taches des anticapitalistes » du dernier Congrès mondial de la Quatrième Internationale.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.