L’Ukraine est un banc d’essai pour les armes occidentales

L’Ukraine est devenue un banc d’essai pour les armes occidentales et un véritable laboratoire pour l’innovation sur le champ de bataille. 

Tests des armes dans de vrais combats. CNN argue dans un article que le conflit en Ukraine a, également, offert aux Etats-Unis et à leurs alliés une occasion rare pour étudier comment leurs propres systèmes d’armes fonctionnent dans des conditions d’une utilisation intense dans ce nouveau conflit moderne âprement menée. «L’Ukraine est dans tous les sens un laboratoire d’armement car ces équipements n’ont jamais été utilisés dans un conflit entre deux nations industriellement avancées», et que «pour l’armée américaine, le conflit en Ukraine est devenu une incroyable source de données sur l’utilisation de ses propres systèmes». «Les Etats-Unis ont également étudié le conflit de près pour tirer des leçons sur ce à quoi pourrait ressembler une guerre entre deux nations modernes au 21e siècle», fait savoir le média américain qui martèle: «Ce sont des tests de combats dans le monde réel».

CNN rapporte que «certains systèmes de grande envergure donnés aux Ukrainiens – tels que le drone Switchblade 300 et un missile conçu pour cibler les systèmes radar ennemis – se sont révélés moins efficaces sur le champ de bataille que prévu, selon un officier des opérations militaires américaines connaissant le champ de bataille, ainsi qu’une étude récente d’un groupe de réflexion britannique. A contrario, le lance-roquettes multiple léger M142 de fabrication américaine, ou Himars, a été essentiel au succès pour l’Ukraine». «Les responsables militaires américains ont obtenu de précieuses leçons sur la fréquence concernant la réparation et l’entretien que ces systèmes ont nécessité dans le cadre d’une utilisation aussi intensive», rajoute le média américain.

«La façon dont l’Ukraine a utilisé son approvisionnement limité en missiles HIMARS pour faire des ravages sur le commandement et le contrôle russes, en frappant les postes de commandement, les quartiers généraux et les dépôts d’approvisionnement, a été une chose révélatrice», a déclaré un responsable de la défense, ajoutant que les chefs militaires [des Etats-Unis] étudieraient cela pendant des années», informe CNN. «Une autre information cruciale concernant l’obusier M777 a pu être donnée aux Etats-Unis. La puissante artillerie a été un élément essentiel de la puissance ukrainienne sur le champ de bataille», selon CNN qui déclare, citant un responsable de la défense des Etats-Unis, que «les canons des obusiers perdent leurs rayures si trop d’obus sont tirés dans un court laps de temps, ce qui rend l’artillerie moins précise et moins efficace».

Il est clair que pour les responsables américains, l’Ukraine est, ouvertement, avant tout un terrain d’essai où ils peuvent tester leurs armes dans des conditions de combat réelles. Les systèmes d’armes modernes, en particulier, n’ont été livrés à l’Ukraine qu’en petit nombre. Cela n’a pas de sens d’un point de vue militaire, mais cela a beaucoup de sens si vous voulez tester une (nouvelle) arme dans des conditions de combat.

L’industrie de l’armement de l’Occident se frotte les mains utilisant les soldats ukrainiens comme de la chair à canon bon marché.

Olivier Renault



Articles Par : Olivier Renault

A propos :

Olivier Renault, journaliste. Il travaillé, entre autres, pour RUE89, Die Junge Freiheit, des sociétés de production à Berlin et Hambourg pour la télévision allemande...

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]