Macron-Clinton vs Le Pen-Trump : faites vos jeux, rien ne va plus!

Région :

Le premier tour des élections présidentielles a livré son verdict. Redoutable et redouté.

Mes proches m’en sont témoins, lors d’échanges nourris dans la perspective de ces élections cruciales vu l’état du pays, je l’avais annoncé avec appréhension, il y a près d’un an.

Une question me reste en travers de la gorge : au vu des derniers sondages et de la remontée de JLM, et au vu des quelques voix manquantes pour que ce dernier ne soit qualifié pour le second tour, comment être sûr qu’il n’y ait pas eu de tricheries et de manipulations de certains bulletins de vote pour que passent sans peine les deux candidats sélectionnés – prévus – par le microcosme ?

En tant que soutien à la candidature de JL Mélenchon et son projet de révolution citoyenne à travers la France Insoumise – le programme le plus équitable, le plus équilibré, le plus innovant et le plus abouti qui soit dans l’offre proposée par les différents candidats – j’ai pensé jusqu’à la fin que JLM allait récolter les fruits d’une campagne remarquable, et l’amener au second tour. Ce fut presque le cas. Et pour ceux qui n’ont suivi cela que de loin ou avec quelque dédain, il faut savoir que JLM est le candidat qui a recueilli le plus de votes des jeunes électeurs, et non le sémillant fabricant de formules creuses.

C’est peu dire qu’à côté de tout ce que l’on a entendu de la part des candidats comme propositions ineptes, insanes ou usées jusqu’à la corde, les meetings de JLM redonnaient du contenu, du sens et du souffle à une population fatiguée voire dégoûtée de tant d’années d’efforts vains et souvent injustes, n’ayant amené à aucune amélioration notable de ses conditions de vie, que du contraire ! Rien que pour ce renouveau d’un discours politique élimé, je veux remercier JLM pour toute l’énergie et l’intelligence qu’il a insufflée tout au long de sa campagne au point de ramener au vote certains électeurs qui s’en étaient détournés. Même si parfois, l’un ou l’autre point me paraissait discutable, il y eut des moments d’une rare intensité et d’une communion solidaire avec ses propos et son projet de société.

Comme les nombreux électeurs qui se sont mobilisés à soutenir l’Avenir en Commun défendu par JLM, j’éprouve depuis ce dimanche du 23 avril un sentiment de tristesse face au résultat de ce 1er tour, d’autant qu’il confirme ce que je redoutais. Je ne peux pas dire que je sois étonné, ni même, dépité. Mais plutôt triste, et c’est déjà bien assez. Parce qu’il faut bien voir le pays tel qu’il est : Macron + Le Pen + Fillon + Dupont-Aignan, cela fait près de 70% des Français votant qui se sont exprimés pour la Droite ! Parce que personne n’est dupe, E. Macron qui ne se veut ni de Droite, ni de Gauche présente tous les travers d’un homme de Droite, c’est une évidence incontestable !

Dès lors, à cette heure, je rejoins le silence de JLM quant à d’éventuelles indications pour le second tour. Très justement, il n’a pas à calquer son attitude sur celles de ses adversaires qui se sont précipités pour la plupart, à penser que les électeurs avaient besoin de leur consigne pour trancher lors du vote du 07 mai prochain. La démarche de JLM s’inscrit résolument inverse, en cohérence avec sa campagne, dans un appel à la capacité pour chacun de penser par soi-même, sans avoir besoin de conseil ou de « guide » qu’il ne se veut pas.

En conséquence, et à l’inverse de ce que les cadres du mouvement de la France Insoumise ont annoncé en vue du second tour, je ne me reconnais absolument pas dans la troisième alternative présentée. En effet, que proposent-ils :

  1. Vote blanc
  2. Abstention
  3. E. Macron

Si je me retrouve dans les deux premières propositions, encore que je les aurais inversées – Abstention, puis Vote blanc parce qu’aller voter, même Blanc, c’est d’une certaine façon cautionner un système que l’on dénonce et qu’il faut délégitimer pour le coup ; cela me semble être aussi une forme de désobéissance civile, ou une insoumission pour rester dans l’esprit de la FI ! – comment pourrais-je me retrouver dans la troisième ?! C’est tout bonnement impossible, voire même inacceptable de lire cela de leur part, même « en se bouchant le nez » comme l’a dit A. Corbière, porte-parole de la FI. Cela me semblerait à la limite d’une trahison par rapport à tout le reste d’une campagne exemplaire.

Après ce travail où JLM nous a magistralement expliqué et démontré les injustices profondes qui structurent notre monde actuel, comment pourrait-on d’un coup oublier ses enseignements et suivre tous ces vendus qui s’alignent les uns après les autres pour soutenir un programme qui va encore un peu plus fracturer la société française au détriment des plus faibles et au profit de ceux qui ont déjà plus qu’il n’en faut ?! Jamais ! Après ces multiples et brillants plaidoyers pour plus de justice sociale et pour l’urgence d’une économie résolument tournée vers la préservation de l’environnement, comment peut-on finalement, même à contrecœur, ajouter une voix de plus pour soutenir le fringant héritier Rothschild, adepte d’un ultralibéralisme décomplexé ?! Jamais ! Comment ne pas dénoncer à en perdre la voix, le ralliement de tous ceux-là qui espèrent se recycler auprès de celui qui représente au plus haut point ce système dégueulasse et meurtrier dénoncé par JLM tout au long de sa campagne ô combien pédagogique ?! Ou de tous ceux qui sont en totale opposition entre eux à longueurs d’ondes, et avec ce que nous portons comme idée et comme projet de société juste ? Jamais ! Comment s’aligner dans une espèce de complaisance insupportable à la suite des Sarkozy, Hollande, Juppé, Fillon, Bayrou, Le Drian, Hamon, Valls, Cambadélis, Parisot, Gattaz, et toute cette clique de prédateurs… à la suite de tous les patrons du CAC40… de même qu’à la suite des Attali, BHL, Delanoë, Drahi, Cohn-Benditt, Fabius, Lévy, DSK, Finkielkraut, Kouchner et tous autres sionistes, sous la formule facile mais éculée d’un « front républicain » qui n’a plus de républicain que le nom ?! JAMAIS ! Ce sont ceux-là qui tous ensemble, par leurs pratiques mafieuses ont fait que le pays se trouve dans un tel délitement. Dès lors, s’ils ne peuvent se taire, ils devraient au minimum avoir le ton modeste et l’attitude réservée qui convient à la gravité de la situation et à laquelle ils ont tellement participé depuis des décennies.

D’aucuns préconisent qu’après un tel résultat, la réflexion s’impose et qu’il ne faut surtout pas sur-réagir. Je les rejoins, mais crains dès lors que cette troisième proposition de la part de certains soit précipitée et totalement erronée. Le playboy d’En Marche, nanti de l’oligarchie, ne vise que son ascension fulgurante et celle-ci lui embrouille le peu de raison et de maturité qu’il paraît avoir. N’est qu’à pointer lors de certains de ses meetings, son comportement, sa gestuelle et la manière dont il semble avoir toute peine à se contrôler. A ce stade, l’on est en droit d’avoir des frissons à imaginer que ce jeune homme puisse bientôt avoir entre les mains, les codes de la dissuasion nucléaire… Car tous ceux qui s’intéressent à ce que l’Histoire peut/doit nous enseigner savent ce que le capitalisme amène tôt ou tard. Th. Meyssan le rappelle très justement dans son dernier papier : « N’en déplaise à nos préjugés, l’unanimité des puissances d’argent est la caractéristique fondamentale des partis fascistes ». (http://www.voltairenet.org/article196093.html)

Les propositions du candidat Macron sont d’une violence terrible pour les plus précaires. Et à coup sûr, son accession à la présidence de la République va aggraver la fracture du pays. Je crois vraiment que s’il est élu, après la lune de miel des premières semaines – elle ne durera même pas quelques mois – les Français déchanteront, avec comme perspective, cinq années de plus de tensions sociales qui ne pourront déboucher que sur plus de violences et de répressions dans une société qui en est déjà profondément malade. Et que pourra faire alors ce jeune président, dépassé par les foules qui grossiront dans les rues du pays et au bord de l’insurrection, sinon se tourner vers les forces de l’ordre pour tenter d’asseoir une autorité qu’il n’a pas ?!

Face à lui M. Le Pen essaie par tous les moyens de se présenter comme fréquentable, ce qui ne peut être le cas. Son éventuelle accession à la présidence risquerait de revoir surgir « la bête immonde » dont, à nouveau l’Histoire nous rappelle qu’il ne faut pas grand-chose pour la réveiller.

En attendant le vote final, je pense que comme ce qui était annoncé par la caste lors des élections américaines, rien n’est fait : faites donc vos jeux, mais quel que soit votre choix, retenez que rien ne va plus, ni avec l’un ni avec l’autre !

En ce qui me concerne et dans l’esprit de la France Insoumise qui ne doit pas nous quitter – que du contraire avec les législatives en point de mire et pour lesquelles nous devons nous remobiliser massivement – je ne donnerais mon vote à aucun des deux candidats désignés. Tout choix qui en validerait l’un des deux me paraît équivoque et me semble trahir l’esprit qui a animé la démarche de cette formidable révolution citoyenne qui ne saurait tarder à émerger.

Voici ce que vient de déclarer et confirmer JLM ce vendredi 28.04.17, et qui peut nous éclairer : https://www.youtube.com/watch?v=HcMV4Fa51Cs

Daniel Vanhove

30.04.17



Articles Par : Daniel Vanhove

A propos :

Daniel Vanhove est Observateur civil et auteur. Son dernier ouvrage La Démocratie Mensonge – 2008 – Ed. Marco Pietteur – coll. Oser Dire.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]