Maliki : des drones pour tuer ses opposants

Nouri al-Maliki ne sait plus à qui s’adresser pour mettre au pas son opposition. Craignant un désaveu électoral cinglant, il a reporté sine die les élections régionales, prévues le 20 avril, dans les provinces qui protestent le plus contre la marginalisation des sunnites – Anbar, Ninive– et qui réclament sa démission.

Pour lui, les manifestations du vendredi à Mossoul, Ramadi, Faloujah, Baqouba, voir à Bagdad – pour ne citer que quelques grandes villes – sont organisées par des « agents de l’étranger », des émules d’« Al-Qaïda ». Son ancien ministre de la sécurité nationale, Shirwan al-Waeli, affirme que l’organisation islamiste – qui n’a pas grand-chose à voir avec celle de feu Ben Laden – réactive un peu partout des cellules qui sommeillaient et va intensifier ses attaques (1).

Espérant sans doute étouffer la contestation une fois pour toute, le Premier ministre a demandé – officieusement – aux Etats-Unis d’utiliser des drones tueurs pour éliminer ses opposants armés, et, du même coup, ceux de Bachar al-Assad regroupés au sein de Jabhat al-Nusra. Barack Obama n’y est pas favorable… pour l’instant (2).

En attendant que les Etats-Unis s’engagent un peu plus dans la guerre civile syrienne, Maliki a accepté, le 2 avril dernier, la proposition du mollah Heydar Moslehi, ministre iranien du renseignement (Vevak), de partager« l’expérience iranienne en matière de stabilité et de sécurité ». En échange, il promet à l’ayatollah Khamenei – guide suprême de la révolution islamique iranienne – d’expulser les 3 200 Moudjahidine du Peuple (OMPI) parqués au camp Liberty, près de l’aéroport de Bagdad.

En Irak, les violences sont quasi quotidiennes. Le 5 avril dernier, au moins 25 personnes ont péri et 60 autres blessées dans l’attaque d’un meeting électoral à Baqouba, chef-lieu de la province de Diyala. Depuis le début de l’année, douze candidats ont été assassinés, et 271 personnes tuées rien qu’en mars dernier. La suggestion faite aux Américains, par Nouri al-Maliki, d’ouvrir dans la région d’Al-Anbar un nouveau front dans la guerre des drones est irresponsable, dangereuse, pire : criminelle.

Gilles Munier

(1) Qaeda Gingered Southern Iraq (Shafaq News – 3/4/13)

http://www.shafaaq.com/en/security/5694-qaeda-gingered-southern-iraq.html

(2) Is the US Opening Up Another Front in the Drone War on the Iraq-Syria Border? par John Glaser (antiwar.com – 4/4/13)

Syrian, Iraqi jihadi groups said to be cooperating, par Qassil Abdul-Zahra et Diaa Hadib (Associated Press – 2/4/13)

http://news.yahoo.com/syrian-iraqi-jihadi-groups-said-cooperating-202706150.html



Articles Par : Gilles Munier

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]