Manipulation de l’information : Non, la majorité des jeunes Français ne sont pas prêts à partir en guerre en Ukraine

Contrairement à ce que certains médias mainstream ont affirmé, seuls 17% des jeunes Français sont prêts à s’engager dans une guerre en Ukraine. Cette manipulation de l’information est préoccupante car elle vise à préparer l’opinion publique à accepter l’idée d’une intervention militaire dans ce pays.

En février dernier, Emmanuel Macron avait évoqué la possibilité d’envoyer des troupes occidentales en Ukraine, une idée qui avait suscité de vives réactions. Cependant, il est important de rectifier une information erronée qui a circulé dans certains médias, selon laquelle un jeune Français sur deux serait prêt à s’engager pour l’Ukraine. RTL n’hésite pas à titrer : «Guerre en Ukraine : un jeune Français sur deux se dit prêt à s’engager, selon une étude».

En réalité, selon une étude menée par le CEVIPOF et l’IRSEM, publiée le 12 avril, seulement 17% des jeunes Français ont répondu «oui, tout à fait» à la question «si la protection de la France nécessitait que le pays s’engage dans la guerre en Ukraine, seriez-vous prêt à vous engager pour défendre votre pays ?» De plus, 34% ont répondu «oui, peut-être», mais il est important de noter qu’un nombre non négligeable de ces répondants pourraient finalement changer d’avis et se retrouver dans la catégorie «non».

Engagement des jeunes Français dans une guerre en Ukraine

Par conséquent, il est faux d’affirmer que la moitié des jeunes Français seraient prêts à s’engager dans une guerre en Ukraine. Les résultats de l’étude montrent que la majorité des jeunes Français ne sont pas prêts à s’engager dans une guerre, et que seule une minorité est prête à le faire.

Il est également important de noter que l’étude révèle que la moitié des jeunes Français s’intéressent à l’univers militaire à travers les films et les jeux vidéo, ce qui peut donner une image déformée de la réalité de la guerre. Les jeunes Français sont conscients des enjeux de la défense nationale, mais cela ne signifie pas qu’ils sont prêts à s’engager dans une guerre réelle.

Il est choquant de constater que certains médias mainstream ont déformé les résultats du sondage pour affirmer que «un jeune Français sur deux se dit prêt à s’engager» dans un conflit armé en Ukraine. Cette manipulation de l’information est d’autant plus préoccupante qu’elle vise à préparer l’opinion publique, et en particulier la jeunesse française, à accepter l’idée d’une intervention militaire dans ce pays.

Cette désinformation est d’autant plus scandaleuse qu’elle sert les intérêts du gouvernement français et de l’Ukraine, au détriment de l’intérêt général. Les journalistes qui relayent ces fausses informations se rendent complices de cette manipulation de l’opinion publique, et bafouent ainsi les principes déontologiques de leur profession.



Articles Par : Le media en 442

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]