Print

Marioupol : quand Nuland confirme in fine l’implication directe de l’OTAN dans le conflit ukrainien
Par Karine Bechet-Golovko
Mondialisation.ca, 22 avril 2022
Russie Politics
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/marioupol-quand-nuland-confirme-in-fine-limplication-directe-de-lotan-dans-le-conflit-ukrainien/5667514

Hier, Victoria Nuland, la sous-secrétaire d’Etat pour les Affaires politiques, a déclaré à CNN que les pays de l’OTAN pourraient participer à l’évacuation des « civils » bloqués à Marioupol. Surtout quand Kiev vient de saboter les corridors humanitaires ouverts par la Russie le 20 avril, ce même jour. Donc, l’exfiltration doit se ferait incognito, les combattants étrangers sur place ne doivent surtout pas se rendre à l’armée russe, et l’OTAN pourrait même tenter d’assurer une présence « légitime » sur le territoire à cette occasion.

Le ministère russe de la Défense avait ouvert un corridor sécurisé pour permettre aux combattants à Azovstal de déposer les armes, se rendre et garder la vie sauve. Mais Kiev n’a pas accepté cette option, les mercenaires et les étrangers sur place seraient-ils à ce point « dérangeants » pour les curateurs de l’Ukraine ? Toujours est-il que personne n’est sorti.

Or, ce même jour, à CNN, Victoria Nuland déclare la possible intervention des pays de l’OTAN pour assurer un passage sécurisé des « civils » (évidemment, qui encore se bat à Azovstal?), le jour même où personne n’est sorti par le corridor assuré par la Russie :

Il « y avait un certain espoir que les Russes pourraient permettre » un passage sûr pour les civils et les soldats blessés de Marioupol, a déclaré mercredi un haut responsable du département d’État américain, ajoutant « qu’il y aura des alliés de l’OTAN impliqués dans cela si cela se produit ».

Les choses sont clairement dites : si passage il y a, il doit prévoir l’implication des forces de l’OTAN et de leurs Alliés. Les passages sécurisés uniquement par la Russie ne sont pas acceptables pour les Etats-Unis. Manifestement, il y a des gens à ne pas voir, qu’il faut discrètement faire sortir … afin de maintenir la fable de la non-implication directe de l’OTAN dans le conflit en Ukraine.

Par cette déclaration, en tout cas, Nulant confirme l’implication directe de l’OTAN dans le conflit ukrainien.

PS : Hier, Bassourine annonçait l’assaut de Azovstal. Aujourd’hui, Poutine a annulé la prise de Azovstal et a donné l’ordre de l’encercler. Zelensky avait déclaré que Kiev ne conduira pas de pourparlers avec la Russie, si les combattants à Azovstal sont tués. La « deuxième phase » continue.

Karine Bechet-Kolovko

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.