Massacre à Homs : Les victimes soutenaient le président Assad

« Les gangs terroristes ont perpétré le plus atroce des massacres dans le quartier de Karm al-Zeitoun à Homs pour exploiter le sang syrien et faire pression en vue de susciter des réactions internationales contre la Syrie« , a-t-il dit.

« L’escalade par les groupes terroristes armés est devenue rituelle avant toute séance du Conseil de Sécurité et ce afin de mobiliser des positions contre la Syrie« , a déclaré à l’agence de presse Sana un observateur ayant gardé l’anonymat .

Les victimes soutenaient le régime

Des habitants des quartiers à Homs ont raconté à la télévision syrienne les crimes atroces, l’enlèvement et les tueries commis par les groupes terroristes armés contre les citoyens, affirmant que les photos projetées par les chaînes médiatiques appartiennent à leurs proches enlevés et tués par les groupes terroristes armés.

Un des habitants a indiqué à la télévision syrienne que ses proches ont été tués et mutilés pour la simple raison qu’ils ne sont pas hostiles au régime.

Des habitants des quartiers de Bab Sibah, de Nazihine et de Nazha ont affirmé avoir identifié les corps de leurs proches, signalant qu’ils avaient été enlevés depuis des mois. Ils se sont plaints que la situation dans leurs quartiers est très mauvaise du fait des agressions des groupes armés contre les citoyens qui se trouvent obligés de rester chez eux de crainte d’être enlevés ou tués.

Arabie et Qatar, Al-Arabiyya et Al-Jazira complices

Le ministre syrien s’en est aussi violemment pris à l’Arabie saoudite et au Qatar, monarchies très critiques du régime en Syrie et voulant y instaurer une démocratie !

« Les pays qui soutiennent les gangs terroristes armés comme le Qatar et l’Arabie saoudite sont complices du terrorisme qui vise le peuple syrien (…) et assument la responsabilité de l’effusion de sang« , a dit M. Mahmoud en accusant ces deux pays de financer « ces gangs » et de leur fournir des armes.

Le ministre s’en est également pris à la chaîne satellitaire qatarie Al-Jazira et la chaîne à capitaux saoudiens Al-Arabiya, accusées d’alimenter la révolte à travers leur couverture biaisée des violences sur le terrain. Depuis l’éclatement des violences en Syrie, plus d’une dizaine des animateurs, présentateurs et speakerines ont quitté la chaîne qatarie Al-Jazira pour protester contre sa couverture manipulatrice et biaisée des évènements en Syrie.

« Les chaînes du terrorisme sanguinaires, dont Al-Jazira et Al-Arabiya, sont complices de ces crimes. Leurs correspondants sur le terrain à Homs sont des hommes armés et des terroristes qui participent à ces crimes, les filment et diffusent des allégations mensongères en inversant les faits« , a martelé le ministre syrien.

Depuis le matin, ces chaînes diffusent en boucle des images insoutenables de corps de femmes et enfants ensanglantés, mutilés et certains totalement carbonisés.

Al-Manar , 12 mars 2012.



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]