MEXIQUE : Une énergie verte bien avide (vidéo)

A Juchitán, dans l’isthme du Mexique, le vent ne se repose jamais. Un souffle d’air chaud fait claquer les portes et secoue violemment les arbres.  Les habitants comme la nature se sont adaptés à cette tempête permanente. Les femmes maintiennent leur coiffure en ordre en usant de gel.  Le mais s’est  rétréci  pour mieux résister aux rafales continuelles. Cette rareté climatique a attiré les entreprises  développant les énergies alternatives. Et peu à peu sont sortis de terre des parcs entiers d’éoliennes. Il y en a actuellement 500. Ils projettent d’en implanter 5000 au total. Les entreprises concernées avaient lancé des campagnes informatives pour promouvoir auprès des paysans l’implantation de ces moulins à vent. Ce changement dans le paysage devait apporter un développement substantiel pour les communautés et générer des emplois.  Les agriculteurs ont signé des contrats de location particulièrement bon marché avec les entreprises pour leur allouer une part de leur terrain où viendrait s’ériger l’éolienne. Mais installer une tour de trente mètre de hauteur ne se fait pas en douceur. Les drains et systèmes d’irrigation ont été détruits lors de l’installation et rendu des hectares entiers inutilisables pour le bétail ou la culture. Une fois installées, les éoliennes ne nécessitent que quelques ingénieurs et ne génèrent pas d’emplois localement. Ces imposantes infrastructures n’ont pas fait baisser le montant des factures d’électricité au contraire. L’électricité est effectivement vendue aux pays voisins. Des conflits se sont déclarés au sein des communautés car certains veulent signer les contrats et d’autres non. Aujourd’hui, quelques habitants de La Venta bloquent l’accès aux éoliennes qui se trouvent sur leur terrain car l’entreprise Eurus ne leur a toujours pas payé les sommes qu’elle leurs doit depuis plus d’un an…. D’autres paysans et des habitants de Juchitán se sont organisés en constituant l’Assemblée de défense des terres et du territoire de Juchitán pour freiner l’arrivée de nouveaux ventilateurs comme ils les nomment là-bas.  Juchitán illustre que les promoteurs de l’énergie verte peuvent se montrer  bien avides au risque de menacer le mode de vie de toute une communauté.   

Ci-dessous le témoignage de différents acteurs confrontés aux parcs éoliens  dans la région de Juchitán. 

Adrien Trocmé LARuta 

Si la vidéo ne fonctionne pas, cliquez ici.



Articles Par : Adrien Trocmé

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]