Print

Monsanto utilisera bientôt le plus puissant outil de manipulation génétique dans la nourriture
Par Victoria Ouicher
Mondialisation.ca, 14 octobre 2016
nouveau-paradigme.com / The Scientist.com
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/monsanto-utilisera-bientot-le-plus-puissant-outil-de-manipulation-genetique-dans-la-nourriture/5551108

La nouvelle va faire grincer les dents des anti Monsanto. Après avoir fusionné avec Bayer, la firme spécialisée dans les biotechnologies agricoles s’est emparée du CRISPR/Cas9 Gene-Editing System. En d’autres termes, elle s’est offert le plus puissant outil de modification génétique…

Monsanto qui s’adonne à la manipulation génétique, rien d’extraordinaire, serions-nous tentés de dire. Mais l’outil développé par l’Institut Broad de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) et de l’Université de Harvard est considéré par la communauté scientifique comme étant l’outil le plus précis et perfectionné en la matière. Avec cette acquisition, Monsanto sera en mesure de créer de nouvelles plantes résistantes à la sécheresse ou de nouvelles propriétés plus agréables pour le consommateur. Qui sait, la prochaine huile d’olive au goût si parfumé et authentique sera peut-être une huile de soja modifiée.

 

Manipulation génétique via Shutterstock

 

« Cet accord nous donne accès à un outil intéressant pour développer nos recherches en matière d’édition du génome », explique Tom Adams, PHD responsable du département biotechnologie de Monsanto. Si certains en doutaient encore, la société compte bien renforcer ses capacités en matière de modification des gènes. « La technologie d’édition du génome complète nos recherches actuelles et procure d’incroyables ressources pour approfondir la plus grande bibliothèque de matériel génétique et génomique du monde. » a-t-il ajouté.

Pour l’heure, aucun détail n’a filtré quant à la somme déboursée parMonsanto ou à celle que l’entreprise s’est engagée à verser aux différents pôles de recherches du MIT et d’Harvard. Cet accord offre à la firme américaine la possibilité d’exploiter les brevets du CRISPR, elle n’en devient heureusement pas propriétaire. Les termes du contrat en limitent également l’utilisation. Monsanto pourra uniquement supprimer ou modifier des gènes existants. L’entreprise n’aura pas le droit  d’ajouter des gènes étrangers au génome des animaux ou plantes qu’elle souhaite modifier.

 

Manipulation génétique d’une tomate via Shutterstock

 

Mais malheureusement, contrairement aux réglementations sur les OGM, le nouveau monde de CRIPR est peu réglementé par les gouvernements. Car techniquement, ce brevet n’est pas considéré comme un OGM… Et si le sujet vous intéresse, découvrez comment ressemer leur propre récolte est interdit ou taxé pour les agriculteurs.

Victoria Ouicher, Nouveau Paradigme

Source : Monsanto Buys Rights to CRISPR, The Scientist, par Jef Akst, 27 septembre 2016.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.