Mystère des Coupures de Câbles Internet

Espions, Mensonges, Conspirations: Qu'y a-t-il Derrière la Panne Internet au Moyen Orient ?

Comme d’habitude les medias à la botte ne font pas leur travail d’investigation, pourtant le sujet provoque un Tsunami d’articles sur le réseau info net alternatif. Alors qu’est ce qui se passe ?

Mystère des Coupures de Câbles Internet – Espions, Mensonges, Conspirations – Qu'y a-t-il Derrière la Panne Internet au Moyen Orient ? 

De prime abord, j’étais sceptique sur les spéculations concernant deux câbles liant le Moyen Orient à l’internet qui avaient été coupés, mettant en cause une vaste conspiration des néo cons pour isoler la région avant une attaque militaire US contre l’Iran. Cependant, quand deux autres câbles – cette fois dans le Golfe Persique – ont été mystérieusement coupés, j’ai commencé à me poser des questions…

Dans un article intitulé « la coupure de câbles alimente les théories de conspiration », The Register sort de sa position traditionnelle pour se moquer de la perspective d’avoir à faire face à une opération militaire ou le prélude à une telle opération, faisant la fine bouche et disant « qu’il n’y a rien de plus que des soupçons pour alimenter cela, car encore faut-il atteindre les câbles endommagés ». Pourtant, compte tenu du gouvernement auquel nous avons à faire – un régime qui nous a mené à la guerre par le mensonge, et qui essaie de façon peu subtile de nous plonger dans une autre – pourquoi ne serions nous pas soupçonneux ? Il faudrait être fou pour ne pas l’être.

The Economist a pris le relais, dénonçant des « théories de conspiration sur internet » ainsi que tout le brouhaha comme étant une «hystérie en ligne ». Pourtant, on peut s’interroger : 4 câbles coupés la semaine dernière ? Je suis avec Stephan Bellovin, scientifique, professeur d’informatique à l’Université de Colombia qui affirme :

« En tant que personne concernée par la sécurité, je suis paranoïaque, mais je ne comprends pas le modèle de menace à laquelle on a affaire ici. D’un autre côté, 4 incidents « accidentaux » en une semaine c’est aussi difficile à avaler. Espérons qu’il y aura une enquête rapprochée publique portant sur les parties défectueuses de ces câbles. »

D’abord on a supposé que c’était l’encre d’un bateau qui avait provoqué le dommage, et puis les Egyptiens ont dit qu’il n’y avait pas de bateau dans les parages, qu’ils contrôlent régulièrement : de plus, la totalité de cette zone prés d’Alexandrie est hors limite pour la navigation. Une autre raison de suspecter un acte délibéré : cette région politiquement sensible est un nœud central d’internet comme l’a fait remarqué ABC News. « La route qui connecte l’Europe à l’Egypte, et de là au Moyen Orient « est fragile :

« Actuellement, il n’y a que trois câbles transportant des données allant de l’Italie à l’Egypte et descendant le Canal de Suez, et de là couvrant la plupart du Moyen Orient. (Une ligne séparée connecte l’Italie à Israël). Une coupure sérieuse sur l’une de ces lignes a des répercussions immédiates sur toute la région, et une double coupure est handicapante. »

Pourtant les théories qui affirment que l’incident préfigure une attaque US contre l’Iran ne collent pas avecles faits ; l’Iran, loin d’avoir été isolée à cause des coupures, a probablement bénéficié d’une meilleure connection, résultat des évènements. Les zones les plus touchées ont été le Koweït, l’Egypte, et spécialement le Pakistan – ce dernier ayant plus de chance d’être la cible d’un isolement que l’Iran, ceci certainement étant plus d’actualité.

Une autre théorie, de loin la plus plausible, c’est que les coupures qui semblent avoir été coordonnées sont le résultat d’efforts pour mettre sur écoutes le trafic des câbles – une opération d’espionnage. Lire un article à ce sujet

The Register cite le professeur Bellovin mais évite de noter la vraie teneur de ses remarques. Tandis qu’il est sceptique sur cet article mentionné ci-dessus, qui parle d’un scénario dans lequel le USS Jimmy Carter, dont on ignore son positionnement actuel, utilise ses installations spécifiquement conçues pour mettre sur écoutes des câbles, Bellovin propose un scénario alternatif :

« Si ce n’était pas une tentative directe pour placer sur écoutes, peut être c’était une tentative indirecte. Il y a plusieurs années, un collègue et moi-même nous avons écrit un article sur les liens entre des attaques par coupures. Au cours de celles-ci, vous coupez certains câbles, pour obliger le trafic à passer par un lien que vous contrôlez. Ce type d’opération n’est pas nouveau; au début de la Première Guerre Mondiale, les Britanniques ont coupé les câbles télégraphiques des Allemands pour les obliger à utiliser des liens facilement contrôlés. L’un des messages qu’ils ont intercepté – et décrypté – c’était de télégramme de Zimmerman, qui demandait au Mexique de se joindre à l’Allemagne pour attaquer les US, en échange d’un soutien financier et la récupération du Texas, du Nouveau Mexique et de l’Arizona. Au lieu de cela, l’opinion publique américaine, outragée, a facilité la prise de décision des US de rentrer en guerre contre l’Allemagne. »

« Le problème avec ce scénario », ajoute-t-il « c’est que le bénéfice est de courte durée : les câbles seront réparés d’ici peu. « Oui mais pendant suffisamment longtemps pour avoir accompli – Quoi ? Nous ne pouvons pas le savoir bien sûr, mais le professeur Bellovin soulève effectivement des possibilités intéressantes, aucune d’entre elles ne pouvant être écartées par des journalistes qui font la fine bouche devant des « théories de conspiration » sans aucune preuve, – comme si nous n’avions aucune raison de suspecter des actions clandestines par les US ou d’autres, dans cette région du monde. Comme le professeur Bellovin et un co auteur l’ont fait remarqué dans un article sur le sujet : « des attaques sur le système de routage dans le but de détourner le trafic d’un point contrôlé de l’ennemi pour le placer sur écoutes ou de détourner la connection, sont connues depuis longtemps. »

Etant donné le contexte dans lequel ces câbles ont été coupés – des tensions croissantes dans la région, et pas seulement en Iran – je pense que c’est probable que ces coupures sont délibérées et que le détournement du trafic internet avec pour objectif de placer sur écoutes c’est là, clairement, l’intention. Après tout, posez vous la question : « qu’est que qui est le plus plausible, une coupure « accidentelle » de 4 câbles en une semaine dans une partie du monde sur laquelle se concentrent actuellement l’armée US et des efforts diplomatiques, où le scénario décrit par le professeur Bellovin ?

Rien de cela n’est surprenant. Le gouvernement US affirme actuellement avoir le droit d’espionner les citoyens américains dans leur propre pays, de même que quand ils sont en communication avec des individus de l’étranger. Il ne s’en cache pas, il le proclame sur tous les toits : est ce que quelqu’un a un doute sur le fait qu’il contrôle le système mondial de câbles internet pour l’utiliser à ses propres fins ? Pas besoin d’avoir recours à la « théorie de la conspiration » » pour trouver cela crédible : il suffit juste d’une dose de réalisme. 

Article original en anglais, « Behind the Headlines, The Cable-Cutter Mystery»,  www.antiwar.com , 8 février 2008.

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org  

Justin Raimondo est responsable de la publication du site www.antiwar.com . Il est également l’auteur de plusieurs livres et, journaliste, il publie régulièrement des articles dans différents magazines US.



Articles Par : Justin Raimondo

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]earch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]