Print

Nimes, Armée de terre : Le recrutement des jeunes passe par internet
Par Global Research
Mondialisation.ca, 08 février 2010
Midi Libre 4 février 2010
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/nimes-arm-e-de-terre-le-recrutement-des-jeunes-passe-par-internet/17495

RAPPEL : La campagne a été lancée hier notamment au Cirfa de Nîmes

L’armée de terre se professionnalise, se modernise et veut le faire savoir afin de recruter un maximum de soldats… jeunes de préférence ! C’est le message passé hier lors du lancement de la campagne nationale de recrutement intitulée « www.devenezvousmeme.com ». L’idée est de séduire les jeunes en utilisant l’outil internet et ses multiples facettes (vidéos, photos, logos, chat, etc.).

L’objectif de l’armée de terre est de recruter 15 000 soldats cette année, « avant tout des soldats jeunes afin d’assurer un turn-over car les contrats sont de trois à cinq ans », avoue le major Alex Mercier, chef du centre d’information et de recrutement des forces armées de Nîmes. N’allez pas croire pour autant que les permanences tenues régulièrement par le Cirfa à Nîmes et à Alès ne sont plus suffisantes pour recruter de jeunes militaires. « Nous ne connaissons pas forcément de problème de recrutement même si on n’arrive pas à toucher un public qui vient, par exemple, du Grau-du-Roi. En fait, ce site internet est fait pour l’avenir. » Le ministère de la Défense va consacrer au niveau national huit millions d’euros par an au recrutement. 

Une grande partie de cet investissement a donc été utilisée pour cette campagne de communication avec témoignages de jeunes soldats recueillis sur le terrain d’opérations, des caméras embarquées, des visages transformés en camouflage, des bruits de Rangers et beaucoup de messages sur le dépassement de soi. « Il n’y a pas d’artifice, insiste le major Alex Mercier. On voit pour cette campagne des soldats du 27 e bataillon des Chasseurs alpins qui sont rentrés d’Afghanistan et ont perdu des hommes dans ce pays. » L’autre réalité de l’armée que toute jeune recrue doit aussi connaître.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.