Palestine: « Deal » du siècle ou confirmation du fait accompli

Trump et Netanyahou ont beau annoncer un plan de paix qu’ils qualifient de « deal » du siècle, il s’agit plutôt d’une confirmation et d’une consolidation de ce qui se passe sur le terrain depuis bien des années et qu’on qualifie de plus en plus d’apartheid, dit Yakov Rabkin, professeur émérite d’Histoire à l’Université de Montréal et auteur de Comprendre l’État d’Israël (Écosociété en 2014). C’est la politique de « fait accompli » si cher à Ariel Sharon.

Il note que les deux dirigeants qui ont présenté le soi-disant plan de paix s’adressaient beaucoup à leurs propres bases politiques. Dans le cas de Trump, il rappelle qu’il y a de plus en plus de Chrétiens sionistes dans le monde, dont 60 millions aux États-Unis, ce qui dépassent de beaucoup la population juive mondiale (14 millions au maximum).

Cet enthousiasme de Chrétiens extrémistes se manifestent au Brésil — Bolsonaro a annoncé qu’il déménageait l’ambassade brésilienne à Jérusalem dès son élection — comme en Bolivie depuis le coup d’État. Selon Yakov Rabkin Israël inspire les supremacists blancs du monde, de la Pologne à la Bolivie.

Fréquent visiteur d’Israël, Yakov Rabkin décrit le problème démographique d’Israël qui fait en sorte que des immigrants en Israël venant de partout sont accueillis, MAIS à condition qu’ils ne soient pas arabes. Cette mentalité, selon le professeur Rabkin, découle directement de la nature colonialiste d’Israël.

Yakov Rabkin commente en dernier la tentative de réécrire l’histoire de la Seconde guerre mondiale en parlant de la commémoration du 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz au cours de laquelle Der Spiegel et l’ambassade américaine au Danemark, pour ne nommer que ces deux, ont dit que ce sont les Américains qui ont libéré Auschwitz. Ils se sont corrigés quand on leur a rappelé que c’était l’Armée rouge qui avait libéré TOUS les camps de la mort.



Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]