Passeport Canada aurait aidé le Mossad: Il aurait fourni un passeport à un espion israélien en 2010

Deux agents de l’équipe d’exécution du Mossad, en tenue de sport ont suivi leur cible, Mahmoud Al-Mabhouh photo), dans l’ascenseur de l’hôtel et les corridors pour connaître son numéro de chambre et l’y attendre plus tard pour l’exécuter.

Passeport Canada aurait fourni une nouvelle identité et un passeport à un espion du Mossad dans le plus grand secret en 2010.

C’est Arian Azarbar, ce mystérieux homme d’affaires canado-iranien, qui a fait aujourd’hui ces allégations étonnantes.

Le passeport aurait été octroyé après que l’agent de renseignement israélien eût participé à l’assassinat spectaculaire d’un chef militaire du groupe terroriste Hamas à Dubaï, selon l’homme d’affaires montréalais.

Pas moins de 26 agents, dont au moins une femme, avaient participé à cet assassinat visiblement longuement planifié, selon les vidéos des caméras de surveillance de l’hôtel où l’attentat a eu lieu. Ils détenaient vraisemblablement tous de faux passeports, de pays différents.

«Le Canada s’est distancé de cette affaire, mais c’est un mensonge», a affirmé M. Azarbar durant une entrevue accordée récemment à notre Bureau d’enquête.

«La fille qui était responsable du dossier chez Passeport Canada, avec qui j’ai eu une relation, elle me l’a dit», jure-t-il.

M. Azarbar dit avoir appris des détails sur cette opération «top secret» durant sa relation amoureuse avec Trina Kennedy, une enquêteure de sécurité nationale travaillant pour l’agence Passeport Canada à Ottawa.

Nous avons rapporté hier que Mme Kennedy a été relevée de ses fonctions à la suite des allégations de M. Azarbar.

Elle a perdu tous ses accès aux systèmes informatiques du gouvernement fédéral. Ses accès à des bureaux fédéraux sont aussi «strictement contrôlés».

SOIRÉE ARROSÉE

M. Azarbar prétend que lors d’une soirée bien arrosée, Mme Kennedy lui aurait confié des détails sur cette opération dont elle aurait eu elle-même la responsabilité.

Mme Kennedy lui aurait demandé plus tard de tout oublier.

Le Bureau d’enquête a dévoilé qu’une source de la GRC avait informé le SPVM, le printemps dernier, que M. Azarbar était lui-même soupçonné d’être un agent de renseignement iranien, ce qu’il nie.

UN MINISTRE QUI NE DIT RIEN

Alexis Pavelich, porte-parole du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration Chris Alexander (responsable des passeports), n’a voulu répondre hier à aucune de nos questions sur les allégations de M. Azarbar.

La police de Dubaï n’avait pas de commentaire non plus, pour le moment.

ÉTOUFFÉ ET INJECTÉ

En janvier 2010, Mahmoud Al-Mabhouh, un chef du groupe terroriste palestinien Hamas, a été étouffé par une équipe d’assassins professionnels alors qu’il séjournait dans un hôtel de Dubaï sans ses gardes du corps.

Al-Mabhouh s’est fait injecter un médicament qui l’a paralysé avant de se faire étouffer.

La police de Dubaï a dit qu’une équipe de 26 agents du Mossad avait effectué une opération bien planifiée avant de rapidement quitter le pays.

On cherchait à venger, par cet assassinat, la mort de deux soldats israéliens. Le chef du Hamas était tenu responsable de ces deux morts.

– Avec la collaboration de Félix Séguin


Pour aller plus loin :

La vérité sur le Mossad par Ian Black, 24 février 2010



Articles Par : Andrew McIntosh

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]