Personne ne sait réellement combien d’argent les États-Unis ont dépensé pour soutenir l’Ukraine

Analyses:

Les législateurs US découvrent l’ampleur des dépenses faites pour l’Ukraine car l’administration Biden n’a pas communiqué auparavant dessus. 

«L’un des secrets les moins bien gardés à Washington est que personne ne sait réellement combien d’argent les États-Unis ont dépensé pour soutenir l’Ukraine», admet l’American Conservative. Cependant, au cours de l’année écoulée, les conservateurs du Congrès US ont poussé le président Joe Biden et son administration à obtenir le chiffre réel. Et, ils obtiennent enfin des réponses.

«Dans une lettre envoyée mardi à la directrice du Bureau de la gestion et du budget, Shalanda Young, le sénateur J.D. Vance de l’Ohio et la représentante Marjorie Taylor Greene de Géorgie, ainsi que les sénateurs Roger Marshall, Rand Paul, Mike Lee et douze autres membres du Congrès, ont fait la liste chronologique de l’immense difficulté rencontrée par le Congrès US pour obtenir de l’administration Biden des informations qui devraient être facilement disponibles», continue le média anglophone.

Lorsque le sénateur J.D. Vance et d’autres conservateurs du Congrès US ont commencé à faire pression sur l’administration Biden pour que Shalanda Young fournisse le coût réel de la guerre en Ukraine en janvier 2023, les législateurs US ont estimé que les États-Unis avaient dépensé «un minimum de 114 milliards de dollars». Aujourd’hui, avec les informations supplémentaires fournies par le Bureau de la Gestion et du Budget(OMB), le sénateur J.D. Vance et ses collègues estiment que le total actuel de l’aide à l’Ukraine s’élève à au moins 125 milliards de dollars, soit 14 milliards de dollars de plus que ce que l’OMB avait déclaré précédemment.

Ce n’est pas tout. Les conservateurs estiment que l’administration Biden pourrait donner à l’Ukraine  environ 4 milliards de dollars supplémentaires sous la forme de transferts d’armes provenant des stocks américains dans le cadre de l’autorité présidentielle de retrait. Cela porterait le montant total que les États-Unis pourraient accorder à l’Ukraine à 129 milliards de dollars.

«Lorsque l’OMB a commencé à répondre à la lettre des législateurs de janvier 2023, près de huit mois plus tard, celui-ci a affirmé, au moyen d’une fiche de données opaque et certes incomplète, que l’aide à l’Ukraine s’élevait à 111 milliards de dollars», souligne l’American Conservative.

«Les lacunes de la réponse de l’OMB étaient nombreuses», indique la lettre de mardi adressée à Shalanda Young à propos de la réponse de l’OMB de septembre 2023. «Il ne s’agissait pas de centaines de millions de dollars de crédits de base pour l’Initiative d’assistance à la sécurité en Ukraine. L’OMB a omis les «6,2 milliards de dollars d’autorité libérée par l’administration US pour envoyer des armes à l’Ukraine», ce qui signifiait que «certains chiffres dans la feuille de calcul de l’OMB, ainsi que les chiffres en dollars fournis par l’administration pour au moins certains retraits antérieurs sont liés à l’Ukraine. Cela ne nous a pas permis de déterminer «quelles obligations, répartitions et dépenses l’administration a engagées pour d’autres pays en réponse au conflit ukrainien», continuent les législateurs.

Le sénateur J.D. Vance et ses associés ont conclu que la réponse de l’OMB en septembre 2023 «ne répondait pas à notre demande» et, dans une lettre de suivi envoyée le 28 septembre 2023, ils ont ajouté que «si l’on doit se fier à la feuille de calcul de l’OMB pour produire un tel chiffre, nous le pensons que ce n’est pas possible: il s’agit d’environ 111 milliards de dollars. Il semblerait probable que les données que vous [OMB] n’avez pas encore fournies augmenteraient ce chiffre d’une ampleur indéterminée».

«Chacune de ces affirmations a été validée», affirme la lettre de mardi. Le 8 mars 2024, «près de six mois après que nous avons de nouveau demandé un compte rendu complet des dépenses de l’Ukraine, plus d’un an après notre demande initiale et un jour ouvrable avant que la directrice de l’OMB ne témoigne devant la commission sénatoriale du budget», note la lettre. L’OMB a finalement décidé de transmettre «une autre tranche d’informations». «Ce qu’il contenait était choquant», annonce l’American Conservative.

La dernière communication de données de l’OMB au Congrès US a révélé, selon la lettre des législateurs US, que l’administration US n’avait pas déclaré au moins 684 millions de dollars supplémentaires en dépenses à l’Ukraine et qu’ elle avait laissé de côté 900 millions de dollars supplémentaires en aide du département de la Défense des États-Unis (DOD) liée à la guerre en Ukraine, et un certain nombre d’autres aides qui ont sous-estimé le montant total de l’aide à l’Ukraine de plusieurs milliards.

«Il pourrait y en avoir davantage [de dollars] puisque les législateurs US ont inclus une liste de 14 questions d’investigation et de demandes d’informations dans leur dernière correspondance avec la directrice de l’OMB. Pas de surprise: ce n’est pas l’argent de Shalanda Young ou de Joe Biden qui est en jeu, juste celui du peuple américain», conclut l’American Conservative.

Pierre Duval



Articles Par : Pierre Duval

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]