Piraterie en mer : Israël aborde violemment le bateau Al-Awda de Freedom Flotilla et maltraite son équipage

Freedom Flotilla – La déclaration faite par les autorités israéliennes selon laquelle le bateau Al Awda de la Freedom Flotilla Coalition a été intercepté, pris de force et dérouté de Gaza à Ashdod [Palestine de 1948] le 29 juillet, sans incident, est fausse.

Selon les témoignages directs que nous avons recueillis, les Forces d’Occupation Israéliennes (FOI) ont violemment attaqué notre bateau battant pavillon norvégien « Al Awda » (Le Retour) alors qu’il naviguait dans les eaux internationales.

Avant que toutes nos communications électroniques soient coupées vers et depuis notre bateau, au moins quatre navires de guerre étaient apparus. Suite à l’envoi par radio de quelques directives radio totalement illégales à notre capitaine et face à notre insistance pour que nous ayons un droit de passage dans les eaux internationales, des soldats armés et masqués sont montés sans aucune autorisation à bord d’Al Awda.

Le Awda (Le Retour) battant pavillon norvégien

Ils ont agressé plusieurs participants en les frappant et en utilisant des pistolets paralysants, certains de nos participants ayant légalement tenté de résister à cette tentative de détournement, en s’appuyant sur deux jours d’entraînement à la non-violence à Palerme. D’autres participants ont également été frappés par des soldats, la « raison » invoquée ne pouvant être que l’exercice pacifique en question.

Trois des nombreuses personnes que les soldats israéliens ont agressées étaient : le Capitaine Herman Reksten, Mike Treen et le Dr Swee Ang. Toutes ces agressions, y compris la frappe d’une chirurgienne de 69 ans, faible de constitution, franchissent une ligne qui doit faire l’objet d’une enquête et les criminels doivent être tenus responsables.

Nous continuons d’essayer d’obtenir des preuves et nous ferons en sorte que la justice prévale.

Deux citoyens israéliens (Yonatan Shapira et Zohar Chamberlain Regev) et deux journalistes internationaux d’Al Jazeera ont été libérés, mais 18 des participants ont maintenant passé leur deuxième nuit illégalement détenus à la prison de Givon, en Israël [Palestine de 1948]. Pour protester contre les actions illégales d’Israël et leur traitement continu, deux participants ont entamé une grève de la faim.

Nous exhortons le gouvernement norvégien, ainsi que les gouvernements nationaux de tous ceux qui ont été soumis à ces multiples violations du droit international à intervenir et à exiger la libération immédiate et inconditionnelle d’Al Awda et de tous ceux qui étaient à bord et la restitution de l’aide médicale que nous apportions à l’association MyCare à Gaza pour y être distribuée.

Nous exigeons que les FOI ne se livrent à aucun acte similaire illégal et violent envers le yacht « Freedom », le prochain des bateaux de la Flottille alors qu’il commence son approche de Gaza en Palestine à travers les eaux internationales.

Freedom Flotilla

31 juillet 2018

Source et Traduction : Chronique de Palestine

Revue de presse : Chronique de Palestine (1/8/18)



Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]