Print

Plomb durci
Par Alberto Piccinini
Mondialisation.ca, 30 décembre 2008
Il manifesto 30 décembre 2008
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/plomb-durci/11542

On a déjà rappelé de nombreuses fois que le terme « Opération Plomb Durci », utilisé pour  les bombardements sur Gaza, vient d’une comptine  écrite par le poète Hayyim Nahamat Bialik en l’honneur des fêtes de Hanoukka.

La « toupie  de plomb durci » à quoi on fait référence est un jeu populaire chez les enfants, le dreidel. Sur les quatre faces de la toupie en forme de parallélépipède, se trouvent les lettres « nun », « gimel », « hei » et « shin »,  acronyme pour « un grand miracle est arrivé là bas ». La « bougie Shamash » est la bougie centrale  du chandelier à neuf branches, qu’on utilise pour  allumer les autres. Voici la traduction  de la comptine :

« Mon père a allumé les bougies pour moi

La bougie Shamash  resplendissait comme une torche

En l’honneur de qui, pour la gloire de qui ?

Seulement pour Hanoukka

 

Le maître  m’a acheté une  toupie de plomb durci,

Le meilleur qu’on puisse trouver

En l’honneur de qui ? Pour la gloire de qui ?

Seulement pour Hanoukka

 

Ma mère a fait un gâteau, chaud et doux,

Tout recouvert de sucre

En l’honneur de qui ? Pour la gloire de qui ?

Seulement pour Hanoukka

 

Mon oncle a acheté  un cadeau pour moi

Un vieux penny rien que pour moi

En l’honneur de qui ? Pour la gloire de qui ?

Seulement pour Hanoukka »

Edition de mardi 30 décembre 2008 de il manifesto, rubrique Lettere (Courrier)

http://www.ilmanifesto.it/Quotidiano-archivio/30-Dicembre-2008/art44.html


Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.