Print

Pourquoi l’Iran devrait-il être chéri et défendu?
Par Andre Vltchek
Mondialisation.ca, 31 juillet 2019

Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/pourquoi-liran-devrait-il-etre-cheri-et-defendu/5635823

Alors que je rédige ce court essai, l’Iran s’oppose à la nation la plus puissante du monde. Il est confronté à un danger énorme, d’anéantissement et pourtant le monde prend son temps pour se réveiller et se précipiter à son secours.

Des villes iraniennes époustouflantes sont en danger, mais surtout, son peuple : fier et beau, créatif, formé par l’une des cultures les plus anciennes et les plus profondes de la terre.

C’est un rappel au monde : L’Iran peut être bombardé, dévasté et terriblement blessé, sans aucune raison. Je le répète : il n’y a aucune raison rationnelle d’attaquer l’Iran.

L’Iran n’a jamais attaqué personne. Il n’a rien fait de mal aux États-Unis, au Royaume-Uni ou même aux pays qui veulent le détruire immédiatement : Arabie Saoudite et Israël.

Son seul « crime » est d’avoir aidé la Syrie dévastée. Et de se tenir sérieusement aux côtés de la Palestine. Et d’être venu à la rescousse de nombreuses nations lointaines, comme Cuba et le Venezuela, quand elles en avaient terriblement besoin.

J’essaie de choisir les mots les plus simples. Pas besoin de pirouettes et d’exercices intellectuels.

Des milliers, des millions d’Iraniens risquent de mourir bientôt, simplement parce qu’un psychopathe qui occupe actuellement la Maison-Blanche veut humilier son prédécesseur, qui a signé l’accord nucléaire. Cette information a été divulguée par son propre personnel. Il ne s’agit pas de savoir qui est le plus gros gangster. Il s’agit du fait horrible qu’antagoniser l’Iran n’a absolument rien à voir avec l’Iran lui-même.

***

Ce qui m’amène à me poser la question : dans quel monde vivons-nous vraiment ? Cela pourrait-il être tolérable ? Le monde peut-il rester les bras croisés et regarder comment l’un des plus grands pays du monde est violé par des forces agressives et brutales, sans aucune justification ?

J’adore l’Iran ! J’aime son cinéma, sa poésie, sa nourriture. J’adore Téhéran. Et j’aime le peuple iranien avec son flair poli et éduqué. J’adore leurs penseurs. Je ne veux pas qu’il leur arrive du mal.

Vous savez, les médias occidentaux ne vous l’ont bien sûr jamais dit, mais l’Iran est un pays socialiste. Il professe un système que l’on pourrait définir comme « socialisme aux caractéristiques iraniennes ». Comme la Chine, l’Iran est l’une des nations les plus anciennes du monde, et il est parfaitement capable de créer et de développer son propre système économique et social.

L’Iran est une nation extrêmement prospère. Malgré les embargos et les terribles intimidations de l’Occident, elle se trouve toujours au seuil du « très haut développement humain », défini par le PNUD, bien au-dessus des chouchous de l’Occident comme l’Ukraine, la Colombie ou la Thaïlande.

Elle a clairement un esprit internationaliste : elle fait preuve d’une grande solidarité avec les pays frappés par l’impérialisme occidental, notamment ceux d’Amérique Latine.

***

Je n’ai pas de religion. En Iran, la plupart des gens en ont. Ce sont des musulmans chiites. Et alors ? Je n’insiste pas pour que tout le monde pense comme moi. Et mes amis, camarades, frères et sœurs iraniens n’ont jamais insisté pour que je ressente ou pense comme eux. Ils ne sont pas des fanatiques, et ils ne font pas en sorte que les gens qui ne sont pas comme eux se sentent exclus. Nous sommes différents et pourtant si semblables. Nous luttons pour un monde meilleur. Nous sommes internationalistes. Nous nous respectons mutuellement. Nous respectons les autres.

L’Iran ne veut conquérir personne. Mais quand ses amis sont attaqués, il offre un coup de main. Comme pour la Syrie.

Dans le passé, il a été colonisé par l’Occident, et son gouvernement démocratique a été renversé, en 1953, simplement parce qu’il voulait utiliser ses ressources naturelles pour améliorer la vie de sa population. La dictature morbide du Shah Pahlavi a été installée de l’étranger. Et puis, plus tard, encore une fois, une terrible guerre déclenchée contre l’Iran par l’Irak, avec le soutien total et franc de l’Occident

J’ai promis de faire court. Il n’y a pas de temps pour de longues litanies. Et en fait, ce n’est pas vraiment un essai du tout : c’est un appel.

Au moment de mettre sous presse, beaucoup de gens en Iran sont inquiets. Ils ne comprennent pas ce qu’ils ont fait pour mériter cela ; les sanctions, les porte-avions américains naviguant près de leurs côtes et les B-52 mortels déployés à seulement des dizaines de milles de là.

Les Iraniens sont des gens courageux et fiers. S’ils sont confrontés, s’ils sont attaqués, ils se battront. Et ils mourront dans la dignité, s’il n’y a pas d’autre alternative.

Mais pourquoi ? Pourquoi devraient-ils se battre et pourquoi devraient-ils mourir ?

Ceux d’entre vous, mes lecteurs, qui vivez en Occident : Étudiez ; étudiez rapidement. Alors posez cette question à votre gouvernement : « Quelle est la raison de ce terrible scénario ? »

Louez des films iraniens, ils sont partout, gagnant tous les festivals. Lisez les poètes iraniens. Allez manger de la nourriture iranienne. Recherchez des images de villes iraniennes historiques et modernes. Regardez les visages des gens. Ne permettez pas que cela se produise. Ne laissez pas le raisonnement psychopathe ruiner des millions de vies.

Les guerres contre l’Irak, l’Afghanistan, la Libye et la Syrie n’étaient pas justifiées. L’Occident a perpétré les interventions impérialistes les plus terribles, ruinant des nations entières.

Mais l’Iran va encore plus loin. C’est un manque total de logique et de responsabilité de la part de l’Occident.

Ici, je déclare mon plein appui au peuple iranien et au pays qui a donné d’innombrables trésors culturels au monde depuis des millénaires.

C’est parce que je doute que si l’Iran est détruit, la race humaine puisse survivre.

Andre Vltchek

 

Article original en anglais :

Why Should Iran be Cherished and Defended?

Cet article a été publié initialement par New Eastern Outlook

Traduit par Réseau International

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.