Quand les journalistes s’entre-photographient aux distributeurs grecs

Tandis que la Grèce est « officiellement » déclarée en défaut de paiement et que le retrait d’argent est drastiquement limité, photographes et télés se ruent aux guichets pour filmer… les ruées aux guichets. Quitte à photographier… d’autres journalistes, comme le fait remarquer l’envoyée spéciale de Libération Maria Malagardis qui épingle sur twitter une illustration d’un article du site francetvinfo.fr sur laquelle elle apparaît avec trois de ses confrères.

« Quand des journalistes pressés photographient… des journalistes au lieu de Grecs «paniqués» » : envoyée spéciale à Athènes pour Libération, Maria Malagardis a eu la surprise de se découvrir – ainsi que trois de ses confrères – sur une photo illustrant un article du site francetvinfo.fr consacré au défaut de paiement. Un défaut « officiellement » annoncé hier par le Fonds européen de stabilité financière (FESF) suite au non-remboursement de la tranche de 1,5 milliards au Fonds monétaire international (FMI). Si cette annonce n’a pas de conséquence dans l’immédiat, elle intervient deux jours avant le référendum où les Grecs doivent décider s’ils acceptent ou non les conditions des créanciers.

Grèce Malagardis

Une annonce susceptible de pousser davantage les Grecs aux guichets alors que le retrait d’argent est limité à quelques dizaines d’euros par jour. Et ces files devant les banques font les délices des caméras : depuis l’annonce du référendum, les scènes de gens attroupés devant les distributeurs de billets font le tour du monde… quitte à photographier des confrères au lieu de vrais Grecs dixit Libé qui relaie la surprise de sa journaliste. Interrogée dans le cadre de notre enquête sur le travail des journalistes qui couvrent la crise grecque, Malagardis s’était d’ailleurs émue de voir autant de télés à l’affût de ces scènes : « les caméras sont parfois tellement proches des gens qu’elles filment le code composé par celui qui retire de l’argent » racontait-elle.

Si cette chasse à l’image sensationnelle n’est pas nouvelle – nous vous racontions en 2012 la façon dont les médias se ruaient aux guichets pour filmer une hypothétique panique bancaire – elle a le don d’exaspérer les Grecs, comme le fait remarquer Libération qui cite une photographe locale : « il y a une hostilité grandissante à l’égard de journalistes avides de sensationnalisme, qui ont l’air de se croire au zoo ». Et en matière de sensation, l’AFP a frappé fort hier en publiant la photo d’un homme en larmes assis par terre aux abords d’une banque.

Grèce guichets

L’agence de presse est revenue sur cette photo dans un instructif reportage d’ambiance sur les files d’attente, et en interrogeant la journaliste de la chaîne de télévision Alpha qui a elle-même suivi l’homme en question, un retraité qui « a éclaté en sanglots après avoir échoué, pour la deuxième journée consécutive, à retirer les 200 euros de retraite de son épouse ». On apprend ainsi que la journaliste a accompagné le retraité jusqu’à la banque où il s’est finalement procuré une carte de retrait, devant lui permettre de toucher l’argent de la pension de sa femme.

Comment travaillent les journalistes qui couvrent la crise grecque à Bruxelles ou à Athènes ? Lisez ou relisez notre enquête (arretsurimages.net)

le 04/07/2015


Articles Par : Anne-Sophie Jacques

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: med[email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]