Quatre membres de Daesh arrêtés au Nicaragua

Que faisaient-ils donc là ?

1) Cette arrestation donne un crédit supplémentaire à de récentes accusations de la Russie. Le 25 avril 2019, Igor Kostiukov, le chef adjoint du GRU -le renseignement militaire russe- avait averti de la présence de camps d’entrainement de Daesh en Amérique Latine. Lors de la VIII conférence de Moscou sur la Sécurité internationale, le vice-amiral Kostiunov avait révélé que des combattants de Daesh « recrutés au Moyen Orient et dans le nord de l’Afrique » avaient été transférés en Amérique Latine.

Ces propos ont été renforcés par le vice-directeur du département des nouveaux défis et menaces du Ministère des Affaires Étrangères russe Dmitri Feoktístov. Le 4 mai 2019, ce haut fonctionnaire avait affirmé que Daesh était en train de créer de nouvelles positions en Amérique Latine.

2) Des membres de Daesh ont déjà été arrêtés dans les iles caribéennes de Trinidad-et Tobago en 2018. Ce pays fournit d’ailleurs plusieurs dizaines de combattants à l’organisation terroriste, ce qui, vu sa faible quantité de population, n’est en rien négligeable.

3) Trinidad-et-Tobago est frontalier avec le Venezuela. Le pays bolivarien, le Nicaragua (où viennent donc d’être arrêtés d’autres membres de Daesh) et Cuba ont été définis comme la « Troïka du mal » selon les termes de John Bolton, conseiller à la sécurité des Etats-Unis

5) Doit-on craindre des assaults de l’organisation terroriste contre le Venezuela, Cuba ou le Nicaragua ? Pourquoi cet intérêt de Daesh pour un continent aussi éloigné de ses « théâtres d’opération » habituels ? Qu’est-ce qui explique la présence du groupe terroriste dans une zone que les Etats-Unis entendent remettre au pas ?

A SUIVRE…

https://www.telesurtv.net/…/nicaragua-policia-detencion-ind…



Articles Par : Romain Migus

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]