« Rayer Gaza de la carte »: L’agenda de Big Money. La confiscation des réserves de gaz naturel de la Palestine.

Introduction

Le 7 octobre 2023, Israël a décidé d’envahir la bande de Gaza.

Comme l’avait prédit Felicity Arbuthnot il y a 10 ans dans un article du 30 décembre 2013 :

« Israël est en mesure de devenir un exportateur majeur de gaz et de pétrole, « si tout se passe comme prévu« .

Dans le contexte actuel, l’option « Tout se passe comme prévu » d’Israël consiste à contourner la Palestine et à « rayer Gaza de la carte », ainsi qu’à confisquer TOUTES les réserves de gaz offshore maritimes de Gaza, évalué à plusieurs milliards de dollars.

.

.

.

Video: Michel Chossudovsky, Interview avec Caroline Mailloux, Lux Media

 

La vidéo est également disponible sur Rumble :

cliquez ICI pour voir la vidéo sur le site de Rumble

L’Analyse de Felicity Arbuthnot

L’analyse de Felicity Arbuthnot, réalisée en 2013, se réfère  à l’importance des réserves de gaz offshore de Gaza, évalué à plusieurs milliards de dollars :

« Le champ de gaz naturel géant Leviathan, en Méditerranée orientale, découvert en décembre 2010, largement décrit [par les gouvernements et les médias] est situé « au large des côtes d’Israël ».

Ces réserves du Levant doivent être différenciées de celles découvertes à Gaza en 1999 par British Gas, qui appartiennent à la Palestine. L’analyse de Felicity Arbuthnot confirme néanmoins qu' »une partie des champs gaziers de Leviathan se trouve dans les eaux territoriales de Gaza » (voir carte ci-dessous).

Alors qu’Israël les revendique comme son propre trésor, seule une fraction des richesses de la mer se trouve dans le territoire d’Israël en fonction des cartes. Une grande partie reste encore à explorer, mais c’est actuellement à Gaza et en Cisjordanie que l’on fait les plus grandes découvertes… (Felicity Arbuthnot, 2013)

Retour à octobre 2023

La déclaration de guerre de M. Netanyahou en octobre 2023 contre les 2,3 millions d’habitants de la bande de Gaza s’inscrit dans la continuité de l’invasion de Gaza en 2008-2009 dans le cadre de l’opération « Plomb durci » (Cast Led).

L’objectif sous-jacent est l’occupation militaire totale de Gaza par les Forces de défense israéliennes et l’expulsion des Palestiniens de leur territoire.

Je dois cependant mentionner que de puissants intérêts financiers sont susceptibles de bénéficier de la démarche criminelle d’Israël (génocide) dirigée contre Gaza.

Discussions bilatérales secrètes entre l’Égypte et Israël

En 2021-22, l’Égypte et Israël ont participé à des « négociations bilatérales secrètes » concernant « l’extraction de gaz naturel au large de la bande de Gaza ».

« L’Égypte a réussi à persuader Israël de commencer à extraire du gaz naturel au large de la bande de Gaza, après plusieurs mois de discussions bilatérales secrètes.

Ce développement … intervient après des années de refus de la part d’Israël d’extraire du gaz naturel au large de la côte de Gaza pour de [prétendues] raisons de sécurité, …

British Gas (BG Group) a également négocié avec le gouvernement de Tel-Aviv.

Ce qui est significatif, c’est que la branche du gouvernement Hamas de Gaza a été exclue des droits de prospection et d’exploitation des gisements de gaz :

Le champ, qui se trouve à environ 30 kilomètres (19 miles) à l’ouest de la côte de Gaza, a été découvert en 2000 par British Gas (actuellement BG Group) et on estime qu’il contient plus d’un trillion de pieds cubes de gaz naturel.

Le responsable des services de renseignement égyptiens a déclaré à Al-Monitor sous couvert d’anonymat : « Une délégation égyptienne chargée de l’économie et de la sécurité a discuté avec la partie israélienne pendant plusieurs mois de la question de l’autorisation de l’extraction du gaz naturel au large de la côte de Gaza« . …Al-Monitor, 22 octobre 2022

Un protocole d’accord a été signé entre l’Égypte et Israël, avec le consentement de l’Autorité nationale palestinienne (AP) :

« Le fonctionnaire égyptien a expliqué qu’Israël exigeait que les premières opérations visant à extraire le gaz des champs de Gaza commencent au début de l’année 2024, afin d’assurer sa propre sécurité.  (Al-Monitor, 22 octobre 2022)

Le programme de Netanyahou : « Avant le début de 2024 »

Le planning découlant de ces « discussions secrètes » bilatérales entre Israël et l’Égypte, c’est-à-dire la confiscation des réserves maritimes de gaz de la Palestine, est prévu pour le « début de l’année 2024 ».

Évaluation des Nations unies

Un important rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) (2019) décrit la situation difficile de la Palestine de la manière suivante :

Les géologues et les économistes des ressources naturelles ont confirmé que le territoire palestinien occupé se situe sur des réserves  considérables de pétrole et de gaz naturel, dans la zone C de la Cisjordanie occupée et sur la côte méditerranéenne au large de la bande de Gaza.

Toutefois, l’occupation continue d’empêcher les Palestiniens de développer leurs gisements d’énergie afin d’exploiter ces ressources et d’en tirer profit. Ainsi, le peuple palestinien s’est vu refuser les avantages liés à l’utilisation de cette ressource naturelle pour financer le développement socio-économique et répondre à ses besoins en énergie.

Les pertes accumulées sont estimées à des milliards de dollars. Plus Israël empêche les Palestiniens d’exploiter leurs propres réserves de pétrole et de gaz naturel, plus les coûts liés à l’opportunité et les coûts totaux de l’occupation que doivent payer les Palestiniens augmentent.

Cette étude identifie et évalue les réserves palestiniennes existantes et potentielles de pétrole et de gaz naturel qui pourraient être exploitées au profit du peuple palestinien et qu’Israël empêche d’exploiter ou exploite au mépris du droit international. (CNUCED, août 2019, soulignement ajouté, télécharger le rapport complet)

Crimes contre l’humanité

Selon les mots de M. Netanyahou, qui est reconnu pour son soutien et son financement d’une faction du Hamas :

« Quiconque veut empêcher la création d’un État palestinien doit appuyer le Hamas et lui transférer de l’argent … Cela fait partie de notre stratégie – isoler les Palestiniens de Gaza des Palestiniens de Cisjordanie. »

(Benjamin Netanyahou, déclaration lors d’une réunion en mars 2019 des membres de la Knesset de son parti Likoud, Haaretz, 9 octobre 2023, soulignement ajouté).

« Le Hamas a été traité comme un partenaire au détriment de l’Autorité palestinienne pour empêcher Abbas d’avancer vers la création d’un État palestinien. Le Hamas est passé du statut de groupe terroriste à celui d’organisation avec laquelle Israël a mené des négociations par l’intermédiaire de l’Égypte et qui a été autorisée à recevoir des valises contenant des millions de dollars en provenance du Qatar par les points de passage de Gaza.

(Times of Israel, 8 octobre 2023, soulignement ajouté)

Crimes contre l’humanité indescriptibles commis par le gouvernement Netanyahou à l’encontre du peuple de Palestine,

Crimes également commis contre le peuple d’Israël qui est victime de l’attaque sous faux drapeau d’une faction du Hamas, soigneusement préparée par le Mossad et l’armée israélienne.

Il existe des divisions profondes au sein du Hamas. Notre analyse de l’attentat sous fausse bannière concerne une faction du renseignement militaire au sein du Hamas qui coopère avec les services de renseignement israéliens et américains. Voir :

Les affrontements entre Gaza et Israël sont-ils un « faux drapeau » ? Ont-ils tout simplement laissé faire ? Leur objectif est-il de « rayer Gaza de la carte »?

Par Philip Giraldi et Prof Michel Chossudovsky, 10 octobre 2023

Michel Chossudovsky

Article original en anglais :

“Wiping Gaza Off The Map”: Big Money Agenda. Confiscating Palestine’s Maritime Natural Gas Reserves 

Felicity Arbuthnot, Prof Michel Chossudovsky, 21octobre 2023

Traduction par Mondialisation.ca révisée par l’auteur.

 

****

Note aux lecteurs : Veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous. Faites suivre cet article à vos listes de courriels. Faites un crosspost sur votre site de blog, vos forums internet, etc.

Tous les articles de Mondialisation.ca et de Global Research sont désormais accessibles en 27 langues en activant le menu de traduction du site Internet dans la bannière supérieure de notre page d’accueil (version ordinateur de bureau).

À propos de l’auteur

Michel Chossudovsky est un auteur primé, professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), Montréal, rédacteur en chef de Global Research.

Il a entrepris des recherches sur le terrain en Amérique latine, en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique subsaharienne et dans le Pacifique et a beaucoup écrit sur les économies des pays en développement en mettant l’accent sur la pauvreté et les inégalités sociales. Il a également entrepris des recherches en économie de la santé (Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPA), FNUAP, ACDI, OMS, gouvernement du Venezuela, John Hopkins International Journal of Health Services (1979, 1983)

Il est l’auteur de douze livres dont The Globalization of Poverty et The New World Order (2003) – La mondialisation de la pauvreté,  America’s « War on Terrorism » (2005) – Guerre et Mondialisation, The Globalization of War, America’s Long War against Humanity (2015).

Il collabore à l’Encyclopédie Britannica. Ses écrits ont été publiés dans plus de vingt langues. En 2014, il a reçu la médaille d’or du mérite de la République de Serbie pour ses écrits sur la guerre d’agression de l’OTAN contre la Yougoslavie. On peut le joindre à [email protected]

Voir en anglais : Michel Chossudovsky, Notice biographique

Articles de Michel Chossudovsky sur Global Research

Articles en français de Michel Chossudovsky sur Mondialisation.ca

 



A propos :

Michel Chossudovsky is an award-winning author, Professor of Economics (emeritus) at the University of Ottawa, Founder and Director of the Centre for Research on Globalization (CRG), Montreal, Editor of Global Research.  He has taught as visiting professor in Western Europe, Southeast Asia, the Pacific and Latin America. He has served as economic adviser to governments of developing countries and has acted as a consultant for several international organizations. He is the author of eleven books including The Globalization of Poverty and The New World Order (2003), America’s “War on Terrorism” (2005), The Global Economic Crisis, The Great Depression of the Twenty-first Century (2009) (Editor), Towards a World War III Scenario: The Dangers of Nuclear War (2011), The Globalization of War, America's Long War against Humanity (2015). He is a contributor to the Encyclopaedia Britannica.  His writings have been published in more than twenty languages. In 2014, he was awarded the Gold Medal for Merit of the Republic of Serbia for his writings on NATO's war of aggression against Yugoslavia. He can be reached at [email protected] Michel Chossudovsky est un auteur primé, professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) de Montréal, rédacteur en chef de Global Research.

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]