États-Unis

Par la tromperie et en capitalisant sur les failles de la loi américaine pour des entités à but non lucratif, les intérêts des entreprises et des fondations privées ont déversé et déversent encore de vastes sommes d’argent pour corrompre le processus électoral américain dans l’intérêt d’un agenda vert dystopique et pire encore.
Une initiative américano-européenne est envisagée en vue d'intégrer la prise de décision stratégique et militaire. Ce qui est en train d'être négocié est "un document clé sur leur relation de défense, un arrangement dit administratif entre le Département de la défense des États-Unis et l'Agence européenne de défense".
Cela n’en finit pas. La "guerre pour mettre fin à la guerre" de 1914-1918 a conduit à la guerre de 1939-1945, connue sous le nom de Seconde Guerre mondiale. Et celle-ci ne s’est jamais terminée non plus, principalement parce que pour Washington, c’était la bonne guerre, celle qui a fait le siècle américain : pourquoi pas le millénaire américain ?
L’« exportation » américaine de la démocratie dispose d’un arsenal d’organismes spécialisés. Mais qu’en est-il de cette « exportation » avec l’intronisation de Joe Biden? Et quelle était la position de Donald Trump envers cette ingérence des États-Unis dans des pays étrangers? Était-elle différente de celle de son prédécesseur, Barack Hussein Obama?