Print

Selon le « Daily Mirror », M. Bush a envisagé de bombarder Al-Jazira
Par Global Research
Mondialisation.ca, 24 novembre 2005
Le Monde 22 novembre 2005
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/selon-le-daily-mirror-m-bush-a-envisag-de-bombarder-al-jazira/1325

 Le président américain, George W. Bush, a envisagé en 2004 de bombarder la télévision satellitaire qatarie Al-Jazira, écrit, mardi 22 novembre, le quotidien britannique Daily Mirror, citant un mémorandum « ultra secret » du 10 Downing Street, la résidence du premier ministre britannique, Tony Blair.

Selon des sources anonymes citées par le quotidien – connu pour son opposition à la guerre en Irak –, une transcription de cinq pages d’une conversation entre MM. Bush et Blair révèle que le premier ministre britannique a évoqué avec le président américain l’éventualité d’une frappe militaire sur la station basée au Qatar.

Cette transcription, datant d’une visite effectuée par M. Blair à Washington le 16 avril 2004, indique que le président américain souhaitait attaquer le siège de la chaîne satellitaire à Doha, dont la couverture de la guerre n’a cessé de susciter les critiques de Washington. Toujours selon le Mirror, M. Blair craignait pour sa part qu’une telle action dans la capitale du Qatar, un allié-clé pour les Occidentaux dans le Golfe, ne conduise à des représailles violentes.

« TRÈS DOMMAGEABLE POUR BUSH »

Selon un responsable du gouvernement britannique cité par le quotidien sous couvert d’anonymat, la menace de M. Bush n’avait pas de fondement sérieux et avait été faite sur le mode humoristique.

Mais selon une autre source, « Bush était très sérieux, de même que Blair. Cela est absolument clair si l’on se réfère au ton employé par les deux hommes ». « Le mémorandum est explosif et très dommageable pour Bush. Il a clairement fait comprendre qu’il voulait bombarder Al-Jazira au Qatar et ailleurs. Blair a rétorqué que cela poserait un grave problème », a indiqué une autre source, toujours selon le quotidien.

Lundi 21 novembre, l’ancien ministre de la défense travailliste a demandé à Downing Street de rendre public ce mémo, indiquant « qu’il est effrayant qu’un homme aussi puissant que Bush puisse proposer des actions aussi cavalières. J’espère que le premier ministre fera en sorte que ce document soit publié. Cela donnera un aperçu de la mentalité des architectes de la guerre ».

Un porte-parole du 10 Downing Street a déclaré n’avoir « rien à dire sur cette affaire ».

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.