Print

Statistiques et décès en Bretagne – Ouvrons les yeux!
Par Gérard Marchas
Mondialisation.ca, 20 janvier 2022

Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/statistiques-et-deces-en-bretagne-ouvrons-les-yeux/5664422

Ce 18 janvier 2022 l’INSEE fournit un fichier ‘2022-01-18_deces_quotidiens_departement.xlsx’ où l’on trouve les décès pour les départements.

Comme la région Bretagne = (22+29+35+56), on peut reconstituer la courbe de la mortalité au 31 décembre en attendant que l’INSEE le fasse. (Les courbes trouvées sur le site s’arrêtent au 6 décembre 2021).

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487876?sommaire=4487854#FigMutR53_radio2

Ci-dessous le graphe établi à partir du 1er mai, car du 1er janvier à fin avril, les 3 courbes sont pratiquement confondues.

 

page1image70688

Il apparaît que la mortalité de la région Bretagne a été peu marquée par le coronavirus. Ce sont les faits, c’est ainsi. On constate une légère hausse de la mortalité à l’automne-hiver 2020. Un hausse guère plus importante que celle subie en début de l’année 2019, conséquence d’une mauvaise grippe. Hausse qu’il ne faut pas totalement incriminer au coronavirus. Un démographe aurait son mot à dire pour établir ce qui relève aussi de l’augmentation de la population âgée.

Pourtant le coronavirus était présent dans le Morbihan. Noté au lundi 2 mars 2020 : ‘cluster’ Baden-Crach, écoles du secteur fermées, 13 malades à Auray, St-Philibert, Carnac (Le confinement a débuté le mardi 17 mars 2020). Et il y a eu en Bretagne d’autres ‘clusters’ – lieux de travail, abattoirs – fortement médiatisés .

Ce qui est à remarquer, c’est l’augmentation en ciseaux depuis le 1er mai 2021 pendant une période – (fin de printemps, été, automne) – déclarée hors épidémie, période concomitante et légèrement différée à la campagne de vaccination qui a débuté le 26 décembre 2020.

Au 31 décembre 2021, 1273 morts de plus par rapport à 2020, 1788 morts de plus par rapport à 2019. (Les valeurs de novembre et surtout décembre 2021 seront revues à la hausse. (Les chiffres seront arrêtés en octobre 2022). Au 31 décembre, il y a eu 515 morts de plus en 2020 qu’en 2019.

Comment expliquer l’augmentation de la mortalité qui s’est faite de façon régulière sur une période hors épidémie, alors que la Bretagne est restée toute l’année 2020 et au printemps 2021 sans surmortalité due au coronavirus ? Quel est ce mal insidieux qui tue ? Les dubitatifs qui sont dans la vraie vie et non pas dans la modélisation mathématique, qui ne réduisent pas l’être humain à une machine, qui constatent que leurs médecins sont devenus des ingénieurs de santé enchaînés à l’Ordre des médecins, ne peuvent que faire un lien entre la vaccination et cette surmortalité qui la suit avec un temps de retard.

Plus de 1700 morts !, juste pour la région Bretagne. C’est une augmentation de 5 % par rapport à 2019.

Au 31/12/2021, l’INSEE donne pour la France une augmentation de 7,4 % par rapport à 2019, 45 597 morts en plus. (Chiffres déduits du fichier ‘2022-01-18_deces_quotidiens_departement.xlsx’).

Ci-dessous le début des courbes :

page2image554672

Sur ces 7,4 %, quel pourcentage à attribuer aux effets secondaires de la vaccination ? 4 %?, plus de 24 000 morts pour la France ? Voit-on déjà les effets de la 3e dose de vaccin mise en place au 9 novembre 2021 ?

Gérard Marchas

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.