Stupéfiant: 1 injection contre la COVID sur 5 000 a provoqué des « effets secondaires graves », selon les autorités sanitaires allemandes.

Le ministère fédéral allemand de la santé a publié mercredi un « tweet stupéfiant » dans lequel il admet qu'un vaccin contre la COVID-19 sur 5 000 a provoqué des « effets secondaires graves ». Les données comprenaient 5 862 rapports d'effets indésirables suspectés chez des enfants et des adolescents.

Région :
Analyses:

Le ministère fédéral allemand de la santé (BMG) a publié mercredi un « tweet stupéfiant » dans lequel il admet qu’un vaccin contre la COVID-19 sur 5 000 provoque des « effets secondaires graves ».

Bien qu’il s’agisse probablement d’une « sous-estimation » due à la déclaration volontaire, selon Alex Berenson, l’admission implique que près de 300 000 Américains et Européens ont subi un événement indésirable grave après avoir reçu un vaccin de Pfizer-BioNTech ou Moderna.

tweet du ministère allemand de la santé

Traduit, le tweet dit : « Une personne sur 5000 est touchée par un effet secondaire grave après une vaccination contre la COVID19. Si vous suspectez un effet indésirable, consultez un médecin et signalez vos symptômes à @PEI_Allemagne. »

L’Institut Paul Ehrlich (PEI), qui utilise l’identifiant « @PEI-Germany », est l’institut fédéral allemand pour les vaccins et les médicaments biomédicaux.

Ce chiffre provient d’un rapport de sécurité du PEI résumant les cas suspects d’effets secondaires et de complications liés à la vaccination qui ont été signalés au PEI entre le 27 décembre 2020, date à laquelle l’Allemagne a lancé sa campagne de vaccination, et le 31 mars 2022.

Pendant cette période, 172 062 925 vaccins ont été administrés en Allemagne, dont 17,1 % par Spikevax, 7,4 % par AstraZeneca, 2,1 % par Janssen (Johnson & Johnson) et 0,1 % par Novavax.

Au cours de la même période, le PEI a reçu 296 233 déclarations d’effets secondaires présumés. Le taux de déclaration était de 1,7 pour 1 000 doses de vaccin pour tous les vaccins confondus et de 0,2 déclaration de réaction grave pour 1 000 doses.

Ainsi, la proportion de 1 personne sur 5 000 ayant une réaction grave est en fait de 1 sur 5 000 doses.

Le PEI a corrigé son tweet jeudi pour refléter les chiffres exacts. Selon @PEI_Germany, « le taux de déclaration des réactions graves est de 0,2 déclaration pour 1 000 doses de vaccin », peut-on lire dans le tweet.

« L’aveu allemand d’aujourd’hui marque au moins un petit pas – qui aurait dû être fait depuis longtemps – vers l’honnêteté des autorités de santé publique en ce qui concerne les vaccins contre la COVID », a déclaré M. Berenson, un auteur à succès du New York Times qui écrit régulièrement sur Substack.

Réagissant au tweet mis à jour par le ministère allemand de la Santé, une personne a déclaré : « C’est encore pire, c’est 1 DOSE, pas une sur 5 000 personnes… »

 

 

Une autre personne a tweeté : « Pas grave chez 1 personne sur 5000. 1 personne sur 5000 était un effet grave. Donc : Si vous avez 2 doses, votre risque est encore plus élevé. »

 

« Cela revient au même ! 1 rapport pour 5.000 doses = 0,2 rapport pour 1.000 doses ! Ce qui fait au moins 38 000 cas graves ! Chiffre inconnu ! Incompréhensible ! », a tweeté un autre.

 

« Pouvez-vous alors expliquer pourquoi les bénéfices chez les enfants et les jeunes adultes devraient être supérieurs aux coûts ? », a demandé un autre.

 

L’Allemagne cherche à identifier les risques précédemment inconnus des vaccins contre la COVID

Selon Euro Weekly News, le ministère allemand de la santé a annoncé ces chiffres parce qu’il est en train de créer un nouveau registre des effets indésirables du vaccin contre la COVID-19 afin d’identifier les risques inconnus jusqu’alors après la vaccination.

Selon les données du PEI, davantage d’effets secondaires ont été signalés après le Novavax, suivi respectivement par AstraZeneca, J&J, Moderna et Comirnaty de Pfizer.

cas suspects vaccinations

Le taux de déclaration des effets indésirables était plus faible après les injections de rappel par rapport à la vaccination initiale.

cas signalés dose de vaccin

Selon le PEI, les effets indésirables fréquents signalés comprennent la myocardite (1,3 cas pour 100 000 personnes), la tachycardie (8,19 cas) et la lymphadénopathie (11,52 cas).

taux de déclaration des vaccinations

Environ 1 % (2 810) des cas ont entraîné la mort, 4 % des cas ont signalé des dommages permanents, 33 % n’avaient pas récupéré pendant la période de déclaration et 14 % étaient inconnus.

À la fin de la période de référence, 31 % avaient récupéré et 17 % s’étaient améliorés.

figure 4 résultats des rapports d'effets secondaires suspectés

Au total, 5 862 effets indésirables présumés ont été signalés chez les enfants et les adolescents.

Sur les 5 862 notifications, 186 effets indésirables suspectés sont survenus chez des enfants de moins de 5 ans, et 124 chez des enfants âgés de 15 mois à 4 ans.

Soixante et un effets indésirables présumés ont été signalés chez les nourrissons dont les mères ont été vaccinées pendant l’allaitement. Un cas de décès d’un nouveau-né le jour de sa naissance a été signalé, mais il a été déterminé qu’il n’était pas lié à la vaccination.

Source des quatre graphiques : The Naked Emperor’s Newsletter substack.



Articles Par : Children's Health Defense

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]