Syrie : Les prémices d’une facture à la libanaise !

Les développements militaires dans la partie nord de la Syrie, et en particulier dans les provinces de Homs et d’Alep, suscitent une attention exceptionnelle en raison de  leur impact sur l’issue du conflit qui dure depuis deux ans et quatre mois ; mais d’autres indicateurs, non moins sérieux, sont à considérer dans sa partie sud et notamment dans le Golan.

Les massacres, les destructions et les horreurs de la guerre ne dissimulent plus « la prudente infiltration d’Israël » en Syrie pour créer une nouvelle réalité, les circonstances constituant une occasion en or pour y parvenir.

Ainsi, pendant que le bruit assourdissant des armes et des canons montait d’Al-Qusayr, les habitants des colonies nord-israéliennes s’occupaient de réhabiliter les abris et de réactualiser les plans d’urgence adaptés aux situations de guerre.

Certes, cette démarche pourrait se justifier par les échauffourées sur les lignes de front. Il n’en demeure pas moins qu’elle témoigne de motivations encore plus insidieuses, la Syrie n’étant pas en situation de lancer une guerre qui menacerait Israël !

Dès lors, la question qui se pose est : « Pourquoi le commandement militaire israélien a entrepris toutes sortes d’entrainements de ses troupes déployées sur le plateau du Golan ? ».

Question d’autant plus pertinente qu’il est clairement établi que, suite à l’escalade du discours annonçant l’imminence de la « bataille de Damas », le commandement militaire syrien a été contraint d’apporter des modifications substantielles à ses propres troupes déployées dans cette même région en les rappelant vers la périphérie de la capitale ; et que la relation entre Israël et les différents groupes de la prétendue opposition syrienne sont au beau fixe, au point de tisser des relations de coopération avec eux et d’ouvrir ses frontières à leurs blessés !

Il est clair que ces « actions humanitaires» d’Israël cachent des objectifs politiques tendant à répéter certaines des étapes de son « expérience libanaise », et qu’il il ne faudrait pas sous-estimer les attaques des rebelles dirigées contre les forces de l’UNDOF [1] [Force des Nations Unies chargée d’Observer le Désengagement, ou FNUOD [2]] comptant environ 1200 membres et stationnées sur le plateau du Golan.

Ainsi, le jour où des soldats philippins ont été visés, les Philippines ont menacé de retirer leur troupe, avant que l’Autriche n’annonce le retrait de ses soldats de façon plus explicite [3]. Ce qui signifie que « le scénario » se dirige vers le retrait des forces de l’UNDOF, prélude à la nouvelle réalité recherchée par Israël !

Évidence étayée par les déclarations du commandant militaire de la région nord d’Israël, Yair Golan, qui a clairement souligné que son pays envisageait de créer une « zone tampon » en Syrie [4]. Plus précisément et en d’autres termes, Israël cherche à « découper » une vaste zone à l’intérieur du territoire syrien qui lui garantirait la sécurité et « la profondeur stratégique » tant réclamées, les hauteurs du Golan et les sources en eau tant convoitées, en se rapprochant de plus en plus de Damas désormais militairement à sa merci !

Partant de là, on comprend mieux la mission qui sera confiée à la coalition participant aux manœuvres militaires qui se se déroulent actuellement en Jordanie sous direction américaine [5], et qui compte sept à huit mille éléments d’une nouvelle armée du type «  Sud-Liban », mais cette fois-ci conçue pour la Syrie ! On comprend mieux la mission des deux mille éléments américains présents en Jordanie !

En effet, une intervention « directe » de l’armée israélienne en territoire syrien est trop risquée et susciterait une tempête de protestations dans la plupart des pays arabes, même les plus hostiles au gouvernement syrien ; alors qu’une intervention « couverte » par une armée « amicale », sous supervision américaine, resterait acceptable et sans objections étrangères.

C’est dans ce contexte qu’il convient de situer le niveau élevé de coordination, d’harmonie et même de complémentarité, constaté récemment entre Washington et Tel-Aviv.

C’est dans ce contexte qu’il faut situer le survol du plateau du Golan par le secrétaire à la Défense des USA escorté dans un hélicoptère militaire par son homologue israélien, lors de sa récente visite en Israël [6]. Ce jour là, les raisons d’un tel survol auquel ont participé des experts militaires des deux nationalités n’étaient pas évidentes. Ce qui se passe aujourd’hui au Golan lève le mystère !

C’est aussi dans ce même contexte qu’il faut situer l’offre de Moscou de remplacer le contingent autrichien qui va se retirer du Golan [7] ; les dirigeants russes tentant de couper la route à « l’expansion militaire israélo-américaine » dans le Sud de la Syrie. Il est logique de prévoir le refus de cette offre par Israël et les USA !

Mais l’obstacle le plus important à cette expansion est venu du « Hezbollah » et des dirigeants syriens déclarant qu’ils allaient faire le nécessaire pour créer une « Résistance version syrienne » dans le Golan ! Des sources diplomatiques américaines ont ainsi rapporté que le Hezbollah avait d’ores et déjà créé des centres de formation à la guérilla près de Damas dont la destination serait le Golan ! Selon l’hebdomadaire américain « WND politics » des palestiniens et des forces spéciales syriennes participeraient aux entrainements.

C’est ainsi que le Hezbollah, ce qu’il représente et ceux qui le représentent, amènent à penser que l’expérience vécue au Sud Liban pourrait se répéter et que l’incidence iranienne sur Israël, depuis le Liban jusqu’au plateau du Golan, pourrait se renforcer.

Une guerre violente continue en Syrie, une guerre destructrice et terriblement meurtrière pendant que se tissent des projets gigantesques mettant en jeu les intérêts contradictoires de puissances régionales et internationales. Dans ces conditions, aucune marge d’erreur ne lui est autorisée pour garantir son salut !

Johnny Mounayar

10/06/2013

Article original : Al-Joumhouria [Liban]

http://www.aljoumhouria.com/news/index/76619

 Article traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca

Notes :

 

[1] FNUOD

https://fr.wikipedia.org/wiki/Force_des_Nations_unies_charg%C3%A9e_d%E2%80%99observer_le_d%C3%A9gagement

[2] UNDOF – United Nations Disengagement Observer Force

 

http://www.un.org/en/peacekeeping/missions/undof/

[3] Syrie: combats sur le plateau du Golan

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/06/06/syrie-combats-sur-le-plateau-du-golan_n_3394933.html

[4] Israël envisage une zone tampon en Syrie

 

http://www.dreuz.info/2013/03/israel-envisage-une-zone-tampon-en-syrie/

[5] Début d’importants exercices militaires en Jordanie

http://www.lorientlejour.com/article/818336/debut-dimportants-exercices-militaires-en-jordanie.html

[6] En visite en Israël, Hagel annonce un accord militaire de 10 milliards $

http://www.45enord.ca/2013/04/en-visite-en-israel-hagel-annonce-un-accord-militaire-de-10-milliards/

[7] L’offre russe de déployer des Casques bleus sur le Golan pas recevable

http://www.lorientlejour.com/article/818126/loffre-russe-de-deployer-des-casques-bleus-sur-le-golan-pas-recevable.html

 

Dans la même veine :

 

Syrie : Manœuvres militaires en Jordanie…simple message ou signes avant-coureurs d’une opération militaire conjointe de 19 pays ; par le Général Amin Hoteit.

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31016

 

M. Johnny Mounayar est un journalist



Articles Par : Johnny Mounayar

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]