Print

Syrie. Lettre ouverte a Mr Emmanuel Macron, Président de la République française
Par Association de la solidarité et d’aide franco-syrienne
Mondialisation.ca, 01 juin 2017
Association de solidarité et d’aide franco-syrienne 25 mai 2017
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/syrie-lettre-ouverte-a-mr-emmanuel-macron-president-de-la-republique-francaise/5593012

Monsieur le Président,

Nous sommes des fils, filles et familles de Syriens engagés dans les Forces françaises libres à l’appel du Général de Gaulle en 1940 ; citoyens français et franco-syriens, membres de l’Association d’aide et de solidarité franco-syrienne fondée en 1958 par nos aînés qui se sont battus pour le sauvetage de la République française, notre démarche aujourd’hui est légitimée par leur combat et leur sacrifice.

Après s’être fixées dans la région marseillaise à la fin de leur carrière militaire, nos familles ont toujours continué à rendre visite à leurs proches en Syrie. Depuis le début de l’agression en mars 2011, nous sommes meurtris et révoltés par les ravages causés dans notre pays d’origine par une guerre impitoyable, et par la participation des gouvernements de notre patrie actuelle, la France, au soutien des factions terroristes et à la destruction d’un Etat qui ne l’a pas agressée.

La guerre épargne peu de familles : jeunes appelés, réservistes, militaires morts ou blessés au combat, et ceux, de tous âges, qui ont été fauchés par les attentats terroristes contre la population civile. Le nombre de mutilés, handicapés à vie, traumatisés, est effarant.

Et c’est une entière population qui est touchée par les sanctions et embargos, décrétés par l’Union européenne et en particulier par les récents gouvernements français ; la destruction planifiée du pays et la souffrance quotidienne des habitants, engendrées par ces mesures illégales, sont passées sous silence ici par des médias soumis à la propagande de guerre.

Dans ces villes et villages que nous connaissons intimement, le courage, la dignité et la solidarité inventive des Syriens qui luttent depuis six ans pour continuer à vivre chez eux nous mobilise, ici : c’est aussi leur voix que nous   vous faisons entendre dans cette lettre.

Monsieur le Président, vous arrivez au pouvoir au moment où la guerre de Syrie peut toucher à son terme. Cette guerre très officiellement programmée par les Etats-Unis (embargo décidé par le Syria Accountability Act – 12.12.2003) entre dans sa septième année. Une bien douteuse coalition internationale qui rassemble des financeurs (Arabie Saoudite et Qatar), des conseillers militaires et des forces spéciales des grandes puissances occidentales, et des dizaines de milliers de terroristes internationaux sans frontières, n’est pas arrivée à venir à bout de la République arabe syrienne, de son gouvernement et de son armée.

Cette exceptionnelle résistance n’a été possible que grâce à l’appui massif de la population syrienne à son gouvernement et à son président et au sacrifice de dizaines de milliers de soldats de l’armée arabe syrienne. C’est l’existence de ce bloc populaire qui a cimenté les alliances internationales qui ont appuyé en toute clarté le régime syrien dans son combat pour le respect de sa souveraineté.

Aujourd’hui la France et son armée sont face à un choix très clair. Soit continuer à entretenir hypocritement un conflit sans fin sur le modèle afghan ou libyen, c’est le choix du pourrissement porteur de misère, de mort et de destruction en Syrie et générateur de nouvelles générations de terroristes internationaux qui pourront nuire n’importe où dans le monde à commencer par la France ; soit faire le choix de l’apaisement et de la reconstruction de la Syrie.

Oui, le choix est entre le rétablissement du rayonnement aujourd’hui disparu de la France au Moyen Orient et en Afrique en prenant enfin une position favorable à la république démocratique laïque syrienne qui a survécu à cette guerre ou le maintien des amitiés corruptrices et dégradantes avec les monarchies réactionnaires du Golfe.

Monsieur le Président, sans plus attendre tournez la page en Syrie et la coalition rétrograde du meurtre, de l’intolérance et du néocolonialisme –qui, comme le colonialisme, est un crime– dans laquelle la République française s’est fourvoyée au cours des deux quinquennats précédents, s’effondrera.

La grandeur est à la portée de votre main, ici et maintenant.

 Association de solidarité et d’aide franco-syrienne (Marseille)

25 mai 2017

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.