Syrie : «Vous, les réactionnaires, vous avez échoué !»

L’histoire se répète encore plus cruelle que jamais et que ce discours de 1982 est encore plus d’actualité  aujourd’hui ! Il est temps que ceux qui se sont laissés égarer par les spécialistes de la désinformation en prennent connaissance ou s’en souviennent. Ceux qui ont choisi délibérément la trahison pourront toujours ironiser et le dénigrer. Il n’empêche que le cours des événements démontre que le rappel de ce discours, en particulier, n’a rien à voir avec le culte d’une personnalité aussi méritante soit-elle, mais avec l’Histoire d’un peuple qui résiste à une agression féroce et sans précédent, dans l’indifférence générale de prétendus bien pensants. Inutile de revenir ici sur les exactions des Frères Musulmans en 1982, exactions réprimées dans la douleur pour tous les syriens et de quelque bord qu’ils soient ! Inutile de revenir sur les « foutaises » propagandistes  qui voudraient nous resservir le plat des « armes à destruction massive », chimiquement réchauffé, pour intervenir militairement en Syrie comme si ce n’était déjà le cas depuis des mois et des mois. Inutile, car comme l’explique Robert Fisk, dans son dernier article, « plus gros est le mensonge, mieux c’est ! » [*]. 

Discours prémonitoire ? Certes. Cependant, la comparaison entre hier et aujourd’hui souffre d’un imprévu, là où le Président Hafez al-Assad parle d’une minorité ou de quelques individus qui s’étaient infiltrés dans le pays en 1982 « animés de  motivations et de consciences étrangères à la Syrie »… Mais qui aurait pu imaginer que de telles hordes sauvages de terroristes, armés jusqu’aux dents,  surgissent de toutes les frontières du pays et soient présentées au monde entier comme « révolutionnaires et démocratiques » par des dirigeants de pays civilisés ; lesquels, maintenant que la vérité est dévoilée, prétendent pouvoir et vouloir séparer le grain de l’ivraie ? Nous espérons que ce sera le seul imprévu de ce discours mémorable. Nous voulons croire qu’ils échoueront une fois de plus [NdT].   

__________________________________________________

 
‫Vous, les réactionnaires, vous avez échoué. Nous ne nous perdrons pas, parce que nous avons une cause à laquelle nous tenons, parce que nous avons une patrie que nous aimons et à laquelle nous sommes attachés. Mais vous, vous n’en avez pas ! Vous n’avez pas de patrie. Votre patrie est là où se situent vos intérêts opportunistes, votre avidité. Votre patrie est là ou sévissent l’injustice et l’oppression, là où règnent la haine et l’exploitation.

Mes enfants. La patrie des réactionnaires est une mouvance qui n’a ni frontières ni stabilité. Elle flotte au dessus de l’humanité entière, écrase les crânes, assassine les valeurs, corrompt le climat de l’humain où et quand elle peut. Telle est la patrie des réactionnaires !

Mais, pour leur malchance et celle de leurs maîtres à Washington et à Tel Aviv, nous savons qu’ils ne sont qu’une minorité et que celui d’entre eux qui s’est infiltré, ici ou là, n’est que le représentant de quelques individus qui ont déposé en lui leurs motivations et leurs consciences étrangères à la patrie. En tout cas, ils ont vu par le passé, et ils en verront encore plus à l’avenir. Ils verront que le peuple est plus fort qu’ils ne le sont, plus fort que leurs maîtres, plus fort que ceux qui les financent ! Le peuple… ce sont, avant tout, les travailleurs, les ouvriers, les agriculteurs, les révolutionnaires cultivés, et les soldats qui ont foi en l’Unité, la Liberté, et le Socialisme.

Mes enfants. Le niveau de conscience de notre peuple est élevé. Cette conscience est le rocher indestructible sur lequel s’écrasent les prétentions de l’ennemi, le rocher indestructible devant lequel se fracassent les rêves des colonisateurs. C’est ainsi depuis toujours ! La conscience élevée de notre peuple a été la garantie de réussite de toute entreprise tout au long de l’Histoire de ce pays. Le colonialisme a échoué dans le passé. Il ne réussira toujours pas à égarer notre peuple, tout notre peuple.

Observez cette attaque médiatique frénétique, lancée par certains médias étrangers, notamment celle des médias partagés. Observez cette attaque psychologique enragée qui vise à ébranler la confiance de notre peuple en lui-même, la confiance de notre peuple en ses dirigeants. Mais notre peuple est grand et noble, grand par son ambition, grand par son entendement, grand par sa résistance !

Ce peuple ne pourra être vaincu ni par les médias diffusés, ni par la presse écrite, ni par tout autre outil au service de la désinformation. Quels que soient les moyens des colonisateurs, ils ne pourront vaincre ni sa fermeté, ni sa détermination !

 

Le Président Hafez al-Assad

? 1982  

Texte transcrit et traduit par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca 

Source : vidéo / YouTube

القائد الراحل حافظ الأسد- خسئتم ايها الرجعيون

http://www.youtube.com/watch?v=CIecn4UyTD8&feature=colike

 

[*] Bachar al-Assad, la Syrie et la vérité sur les armes chimiques

http://www.mondialisation.ca/bachar-al-assad-la-syrie-et-la-verite-sur-les-armes-chimiques/5315169



Articles Par : Hafez al-Assad

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]