Print

« État de siège » : Un ouvrage magistralement documenté
Par Raymond Muller
Mondialisation.ca, 30 septembre 2011
Association Suisse-Cuba 30 septembre 2011
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/tat-de-si-ge-un-ouvrage-magistralement-document/26868

« L’entreprise japonaise Nikon a été au cœur d’un scandale qui illustre la portée extraterritoriale des sanctions économiques. Raysel Sosa Rojas est un jeune garçon de 13 ans souffrant d’hémophilie héréditaire incurable. Il a remporté le XVème Concours International de dessin d’enfants du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNE). Lors de la cérémonie célébrée le 5 juin 2006, jour de l’environnement, au Palais des Nations d’Alger, le prix – un appareil photo de marque Nikon – n’a pas pu lui être remis. En effet, suite à des pressions étasuniennes, la multinationale nippone a ainsi refusé de remettre l’appareil numérique décerné par les Nations Unies car il contenait des composants étasuniens. »

C’est un des faits relatés, parmi d’autres, par Salim Lamrani dans le chapitre V intitulé « Quelques exemples récents de l’application extraterritoriale des sanctions économiques » de son tout récent ouvrage intitulé Etat de siège. Les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba. Un fait, comme tant d’autres, qui illustre clairement jusqu’où peut s’acharner le gouvernement étasunien en agressant de la sorte des enfants cubains totalement étrangers au différend qui l’oppose au gouvernement cubain.

Comme l’ouvrage dans sa globalité, le chapitre III aussi, intitulé « Impact des sanctions économiques dans le domaine de la santé », souligne de manière claire les conséquences du harcèlement de l’administration étasunienne contre le peuple cubain. Cette présentation, magistralement documentée, de la guerre larvée de Washington contre Cuba depuis un demi-siècle, est édifiante.

Lamrani rappelle que les sanctions économiques violent la législation internationale, de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme jusqu’aux Conventions de Genève. C’est la raison pour laquelle depuis près de 20 ans, de manière systématique, l’Assemblée Générale des Nations-Unies à New-York se prononce chaque année pour la levée de cet « Etat de siège » imposé à Cuba depuis 1962.

Cet ouvrage de Salim Lamrani permet de saisir la portée effrayante des sanctions économiques que le gouvernement étasunien impose au peuple cubain.  

Raymond Muller

Association Suisse-Cuba

Salim Lamrani

Etat de siège. Les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba

Prologue de Wayne S. Smith

Préface de Paul Estrade

Paris, Editions Estrella, 2011

15€

Disponible en librairie et sur http://www.amazon.fr/Siege-Sanctions-Economiques-Etats-Unis-Contre/dp/2953128425/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1317400645&sr=8-1

Pour toute commande dédicacée, veuillez contacter : [email protected]

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.