Militarisation

La mobilité terrestre des personnes dans l’UE a été paralysée en 2020 par les confinements, principalement à la suite du blocage du tourisme. La même chose est arrivée dans la mobilité aérienne...La reprise, en 2021, s’annonce très problématique. Un seul secteur a fortement augmenté sa propre mobilité : le militaire. En ce moment, en Europe, environ 28.000 militaires sont en train de passer, avec chars d’assaut et avions, d’un pays à un autre...
Le général Scott Miller a annoncé le 25 avril le début du retrait des troupes étrangères qui, selon la décision du président Biden, devrait être terminé pour le 11 septembre. Les USA terminent-ils ainsi la guerre menée pendant quasiment vingt ans ? Pour le comprendre, il convient avant tout de faire un bilan des résultats de la guerre. Le bilan en vies humaines est en grande partie inquantifiable... Les contractors (mercenaires US) tués seraient environ 4.000...
Le ministre des Affaires étrangères Di Maio et le ministre de la Défense ont été convoqués d’urgence au quartier-général de l’OTAN à Bruxelles, pour une réunion extraordinaire du Conseil Atlantique-Nord le 15 avril : le jour même où, à Washington, le président Biden signait l’ “Ordre exécutif contre les activités extérieures nuisibles du gouvernement russe”.
Le général McConville non seulement communique que l’U.S. Army est en train de se préparer à installer de nouveaux missiles en Europe, d’une façon évidente dirigés contre la Russie, mais révèle que ce seront des missiles hypersoniques, un nouveau système d’arme d’extrême dangerosité. Cela crée une situation à très haut risque, analogue si ce n’est pire que celle dans laquelle se trouvait l’Europe pendant la guerre froide...