Print

Trous de mémoire : L’aube
Par Alberto Piccinini
Mondialisation.ca, 25 mars 2011
ilmanifesto.it 25 mars 2011
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/trous-de-m-moire-l-aube/23944


Débarquement de soldats italiens sur les côtes libyennes 

Prisonniers libyens sous escorte italienne.

Source des photos : http://www.islamophile.org/spip/La-colonisation-de-la-Libye.html

« A trois heures du matin, un piétinement sourd (…). Ce sont les soldats du 50ème, à peine débarqués, qui partent au bord du désert. L’aube n’est pas encore là. Mais Tripoli commence à vivre sur les terrasses ; vue du haut comme ça, toute blanche, elle semble vraiment plus belle et moins sale que ce qu’elle n’est. Ce ne sont pas les habitants qui montent sur les terrasses, mais les sentinelles armées (…) Il fait froid. Le ciel n’est pas encore pris dans les lueurs qui précèdent l’aube : un sommeil profond me tente et presque m’assoupit. Mais tout d’un coup, entre cinq et six heures, le canon. L’artillerie de marine, l’artillerie de campagne, l’artillerie de montagne se lèvent ! On y est ! Les coups se succèdent méthodiquement, très fréquents : les grenades de marine éclatent en retentissant dans l’Oasis. L’admirable spectacle a commencé. Le plan de guerre a toute la beauté et la noble architecture d’une symphonie héroïque. ( …) La bataille fut esthétiquement belle comme le fût  celle de Bengazi : le même croquis précis et détaillé prévu au matin, et l’accomplissement mathématique avant le coucher du soleil. La résistance à outrance de l’ennemi fit défaut, mais on eût en compensation un déroulement tactique beaucoup plus grandiose sur un terrain immense (…)».(Gualtiero Castellini, correspondant de guerre depuis le front libyen pour la « Gazzetta di Venezia » ; novembre 1911)

Edition de vendredi 25 mars 2011 de il manifesto, dans la rubrique Courrier,

http://www.ilmanifesto.it/Quotidiano-archivio/25-Marzo-2011/art63.php3  

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.