Uday al-Zaïdi, défenseur des droits de l’homme, arrêté par le régime de Bagdad

M. Al-Zaidi a été arrêté par les forces de sécurité irakiennes à 18 heures le 9 janvier dans la ville d’Al Shatrah, au sud de l’Irak. Uday Al-Zaidi a une renommée internationale pour son plaidoyer courageux et véhément contre l’épuration sectaire en Irak qui a commencée par la mise en place de la politique « diviser pour régner »de l’invasion britannique et nord-américaine, continuée sous l’occupation par leur Premier-ministre Nouri Al-Maliki et, à présent, par son remplaçant d’août 2014, Haider Al-Abadi.

L’urgence et la gravité de la situation ne peuvent pas être sous-estimées, en particulier lorsqu’on sait que les autorités irakiennes refusent de révéler la localisation de M. Al-Zaidi et que, en violation de toutes les règles du Droit international, l’accès à une représentation légale lui est nié.

Dans un entretien avec Al-Jazeera (le 15 décembre 2014), il a décrit dans un long commentaire, images à l’appui, la réalité de la catastrophe humanitaire provoquée par les décrets sectaires, brutaux et systématiques, du gouvernement.

En suite de quoi il disait « s’attendre » à toutes représailles. Prévenu de faire très attention à ses déplacements, il s’est décidé à assister aux funérailles d’un ami et a été arrêté.

Son témoignage de la tragédie en cours en Irak est international et sans repos. Le 19 mars 2013 il a reçu le Prix Résistance du BRussells Tribunal.

Le 21 mai 2011, invité par la Campagne contre l’occupation et pour la souveraineté de l’Irak basée à Madrid et parlant dans des rencontres en différentes villes, il a montré des images, la réalité de « … l’assassinat d’enfants, le viol d’hommes et de femmes, les emprisonnements secrets et les humiliations quotidiennes », des familles assassinées par les bombes nord-américaines pendant huit années écrasantes. « Une image vaut mille mots. Ces images montrent ce que l’occupation a fait pour nous. »

« Depuis 2003, il y a eu 1 million de morts, 4 millions d’orphelins… L’Irak est un pays riche. Mais son peuple, nous, devons fouiller dans la poubelle pour essayer et survivre. »

Il a aussi appelé à la fin de la corruption sous le Premier ministre Al-Maliki – et est retourné en Irak.

En janvier de cette année, il a mentionné le déshonneur du peuple irakien manifesté par un gouvernement : « qui représente ses groupes, milices et partis, et ses maîtres à l’étranger ». Il a parlé de la « souillure » de l’Irak dans une crise de plus en plus profonde et de « tyrannie ».

Nouri Al-Maliki est aujourd’hui Vice-président de l’Irak.

Sabah Al-Mukhtar, Président de l’Association des juristes arabes et Vice-président du Centre de justice international de Genève déclare nettement à propos de l’arrestation de M. Al-Zaidi :

« C’est une affaire très grave. Ils vont le massacrer »

Il incombe à tous ceux pour qui l’humanité et les Droits de l’homme sont les priorités les plus grandes de protester auprès du gouvernement irakien au plus haut niveau. Il n’y a pas de temps à perdre.

Des rivières de sang ont coulé, littéralement, des pieds et des corps des irakiens, d’Abu Ghraib aux innombrables prisons secrètes. Du retard signifiera certainement la mort.

Il incombe aussi aux Nations Unies et à toutes les autres organisations internationales de faire pression sur les autorités irakiennes pour la libération immédiate de M. Al-Zaidi. La responsabilité personnelle du Premier-ministre Al-Abadi dans la sécurité de Mr. Al-Zaidi est capitale. Sa libération pourrait être un tournant pour l’Irak. Toute autre issue plongerait davantage dans l’abîme, Droits de l’homme et Droit international auraient encore moins de valeur que celle, consternante, qu’ils ont depuis l’invasion internationale.

*Le Brussels Tribunal, fondé après m’invasion américaine de de l’Irak de mars 2003, est un tribunal international d’opinion, composé d’intellectuels et de juristes, qui examine les crimes de guerre et les atteintes portées aux droits de l’homme en Irak.

Communiqué du Brussels Tribunal (9/1/15)

 

Uday al-Zaïdi, défenseur des droits de l’homme, arrêté par le régime de Bagdad


Articles Par : BRussells Tribunal

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]