Un navire espion français au large du Liban

La France a placé un navire espion aux larges des côtes libanaises en vue de capter les communications militaires et politiques de la zone, rapporte l’hebdomadaire satirique « Le Canard Enchaîné » dans sa dernière livraison datée de mercredi 30 Août 2006.

Le bâtiment – le « Dupuy-de-Lôme » – a été doté d’équipements éléctroniques et travaille pour le compte des services français, la DGSE (le contre-espionnage) et la DRM (Direction du renseignement militaire, ajoute  l’hebdomadaire.

Successeur du « Bougainville », précédemment affecté à cette tâche, il abrite « à son bord, des spécialistes de l’espionnage et des communications militaires, politiques et autres », ajoute la publication.

La présence de ce bâtiment « agace » les dirigeants israéliens, poursuit le journal, assurant que le décryptage des communications va permettre au président Chirac » de savoir tout ce que disent les Israéliens, les Libanais, les chefs du Hezbollah, les Syriens ».

« Le Canard Enchaîné » se pose toutefois la question de savoir si les appréciations désobligeantes à l’égard de M. Chirac seront portées à la connaissance du chef de l’état français.

« Chirac va donc savoir tout ce que disent les Israéliens, les Libanais, les Chefs du Hezbollah, les Syriens, etc, Même le mal qu’ils pensent de lui », se demande le journal par allusion aux réticences suscitées par le comportement du président français dans sa gestion du dossier libanais et sa proximité avec M. Saad Hariri, le fils de l’ancien premier ministre Rafic Hariri, ami du président Chirac, assassiné le 14 février 2005.

Chef de la coalition parlementaire majoritaire, Saad Hariri a été absent de la capitale libanaise dont il est le député tout au long des hostilités. Il est revenu à Beyrouth à bord d’un hélicoptère militaire français après l’arrêt des combats, suscitant la colère d’un groupe d’intellectuels libanais, au point que Joseph Samaha, rédacteur en chef du nouveau quotidien beyrouthin Al-Akhbar a écrit que « La France constituait une partie du problème et non de sa solution ».

Photo de titre :
Le Dupuy de Lôme (A759) est entré en fonction en avril 2006. Opérationnel 350 jours par an, il est spécialement conçu pour l’espionnage, dans le cadre du projet MINREM (Moyen Interarmées Naval de Recherche Électro-Magnétique).À son bord sont embarqués 78 spécialistes de la  Direction du Renseignement Militaire.



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]