« Une faillite de la pharmacovigilance » sur les effets secondaires de la vaccination covid

Analyses:

« Ce dont on s’est aperçus, c’est que l’on a autant d’effets secondaires liés au vaccin contre le Covid-19, menant à une cécité, sur la période 2021-2022 que pendant 30 années cumulées confondues (entre 1990 et 2020). Et l’on a également plus d’AVC, de troubles du cycle menstruel et de choc anaphylactique », explique Emmanuelle Darles, enseignante-chercheuse en informatique, tableau à l’appui.

Accompagnée de Vincent Pavan, mathématicien, les chercheurs sont venus expliquer les nouvelles statistiques disponibles dans les systèmes de pharmacovigilance qui enregistrent les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19.

Le 29 avril dernier, ils ont remis à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPESCT) un rapport concernant le calcul d’indicateurs statistiques sur les effets indésirables liés aux injections ARNm (ARN messager) depuis les bases de données de pharmacovigilance européenne (EudraVigilance) et américaine (VAERS). Des systèmes de pharmacovigilance qui ne sont pas exempts de défaut, mais qui sont les seules bases à partir desquelles ces scientifiques peuvent effectuer leur travail. Par conséquent, c’est à partir des chiffres de cette pharmacovigilance, dont ils ont conscience qu’elle a ses limites, que les enseignants-chercheurs détaillent la présentation résumant leur rapport.

Comme le fait remarquer Emmanuelle Darles, « les chercheurs n’ont pas accès aux données françaises et les organismes d’État, les institutions ne veulent pas communiquer ces données, qui sont totalement fermées. Donc, on n’a aucun moyen aujourd’hui de vérifier les statistiques qui sont apportées par les rapports de l’ANSM ou CRPV ».

Voir aussi : Vaccins: « 8 vaccinés sur 1 000 souffrent d’effets secondaires graves », selon une étude allemande

Les chercheurs reviennent sur le rapport bénéfice/risque de la vaccination des enfants. Un bénéfice qui n’existe pas pour cette tranche d’âge puisqu’à l’exception des cas particuliers de comorbidités, les enfants sont peu sensibles à une infection grave par Sars-CoV-2, contrairement aux adultes, tandis que la létalité est quasiment nulle pour cette tranche d’âge.

« Les enfants ne sont pas touchés par le Covid, on a démontré que le vaccin était très néfaste d’un point de vue quantitatif. Les enfants sont particulièrement touchés par les effets indésirables de ces vaccins. Quand j’ai expliqué ça aux membres de l’OPESCT, ils m’ont répondu qu’ils étaient au courant. Ils sont au courant que ces vaccins sont néfastes pour les enfants », évoque Emmanuelle Darles.

Malgré cela, la France aurait commandé 12 millions de doses pédiatriques des vaccins contre le Covid-19.

Les enseignants-chercheurs, Vincent Pavan, en mathématiques, et Emmanuelle Darles, en informatique.

FranceSoir


Articles Par : Emmanuelle Darles et Vincent Pavan

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]