Une fosse de victimes de la dictature découverte au Chili

Une fosse ayant contenu des restes humains de victimes de la dictature chilienne du général Pinochet (1973-1990) a été découverte dans l’enclave allemande Colonia Dignidad créée par d’anciens nazis dans le sud du pays, selon des sources proches de l’enquête judiciaire actuellement en cours.

Le juge chilien Jorge Zepeda, qui enquête sur une dizaine de délits commis dans cette enclave controversée, a indiqué à la presse que des prisonniers politiques avaient péri pendant la dictature à Colonia Dignidad, d’où les cadavres, jamais retrouvés jusqu’ici, ont été retirés en 1978.

« Ici en 1973 et 1974 ont eu lieu des exécutions sommaires de personnes sans jugement préalable, c’est un fait. Et ici, une partie d’entre elles ont été enterrées », a déclaré le magistrat, chargé depuis mars de l’instruction de violations des droits de l’Homme commises dans l’enclave appelée aussi Villa Bavière.

Actuellement 300 colons allemands et leurs descendants vivent encore dans l’enclave de 13 000 hectares, fondée en 1961 par l’ex-caporal nazi Paul Schaefer dans une zone montagneuse à l’est de la ville de Parral, à 350 km au sud de Santiago.

Certains hiérarques de l’enclave font l’objet d’enquêtes de la justice chilienne pour la disparition et la torture d’opposants politiques pendant la dictature militaire.

Inculpé pour le viol de plus d’une vingtaine d’enfants, Paul Schaefer, 84 ans, a été arrêté en mars dernier en Argentine après avoir été en fuite pendant huit ans.

La semaine dernière, l’ancien caporal nazi ainsi que l’ex-directrice de l’hôpital de la Colonia Dignidad ont été inculpés par le juge Zepeda pour avoir commis des tortures sur huit enfants.

Directrice de l’hôpital entre 1975 et 1978, Gisela Seewald, 75 ans, a avoué avoir infligé des électrochocs et la prise de sédatifs à des mineurs qui refusaient de se soumettre aux ordres des hiérarques de l’enclave, notamment aux fantaisies sexuelles de Paul Schaefer.



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]