Print

Venezuela: 40 opposants veulent la présidence
Par Alba Ciudad
Mondialisation.ca, 07 juin 2019
albaciudad.org 6 juin 2019
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/venezuela-40-opposants-veulent-la-presidence/5634194

Le journal étasunien The Washington Post a révélé mercredi le profond mécontentement du secrétaire d’État des États-Unis (USA) Mike Pompeo concernant l’opposition vénézuélienne dont il a dit qu’il a été « diablement difficile » de la garder unie. Il a affirmé qu’au cas où l’opposition prendrait le pouvoir, il y a « plus de 40 personnes » qui se croient « les successeurs légitimes » du président Nicolás Maduro. Les experts cités signalent que les opposants sont tellement éloignés les uns des autres qu’ils « ne se re-twittent même pas » entre eux.

The Washington Post a fait un reportage à partir d’un enregistrement audio de cette réunion.

Pompeo a aussi déclaré que maintenir la cohésion de l’opposition est un problème pour lui depuis le jour où il est devenu directeur de la CIA. Pour résoudre ce problème, le fonctionnaire a expliqué que le Gouvernement de Donald Trump cherche à soutenir des institutions religieuses pour « que l’opposition s’unisse. »

Il a aussi affirmé que consolider le soutien au député d’opposition Juan Guaidó que Washington reconnaît comme « président par interim » du Venezuela dans les rangs de l’opposition « a pris beaucoup de temps » aux États-Unis mais que la situation « continue à être faible. »

Les déclarations de Pompeo arrivent au moment même où divers agents de l’opposition vénézuélienne ont manifesté publiquement leurs différends, surtout après la seconde ronde de conversations en Norvège entre le Gouvernement et les envoyés de Guaidó.

Dans ce contexte, les nouvelles failles de l’opposition se focalisent sur le soutien ou non à d’éventuelles élections et même la reconnaissance ou la non reconnaissance du processus de dialogue à Oslo où les parties ont démontré leur « volonté d’avancer » pour trouver une solution à la crise qui comprend justement « le problème des élections » selon un communiqué du Gouvernement de Norvège.

Pompeo a aussi déclaré qu’il serait difficile de maintenir la droite au pouvoir au Venezuela même si Maduro était renversé :

D’autre part, il a déploré l’échec du coup d’État perpétré par l’opposition au mois d’avril dernier contre le Président Nicolás Maduro. Il reconnaît ainsi une fois de plus sa participation au coup d’État raté qui a fait 5 morts et provoqua plus de 200 arrestations.

Shannon O’Neil, une spécialiste du Venezuela au Conseil des Relations Extérieures interviewée par The Washington Post, a signalé que :

« Pompeo est le premier fonctionnaire de haut rang qu’elle a entendu être aussi sincère publiquement à propos de la faiblesse de l’opposition ».

Article original en espagnol : Pompeo muy molesto por divisiones de la oposición: Aseguró que 40 personas desean la Presidencia de Venezuela

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Photo en vedette : Le secrétaire d’état américain Mike Pompeo à Berlin, Allemagne, le 31 mai 2019 (capture d’écran, source: Fabrizio Bensch / Reuters)

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.