Venezuela : L’UE a montré son soutien à ceux qui ont inondé les rues de violence

Le Parlement européen remet le prix Sakharov «pour la liberté de l'esprit» à l'opposition vénézuélienne

La prote-parole de la Gauche Unie au Parlement Européen critique l’instrumentalisation des droits de l’homme que l’Union Européenne fait chaque année avec ce prix : « Ils accordent ce prix à la partie la plus violente de l’opposition vénézuélienne, au moment où le dialogue et la démocratie se sont ouverts au Venezuela » et après des élections régionales « dont les résultats ont été avalisés par la partie de l’opposition qui cherche la fin du conflit, » assure-t-elle.

Strasbourg, 26 octobre 2017

La prote-parole de la Gauche Unie au Parlement Européen, Marina Albiol, a accusé l’Union Européenne de « parier sur la violence » au Venezuela après qu’elle ait annoncé jeudi l’attribution du Prix Sakharov à la Table de l’Unité Démocratique (MUD). Elle a critiqué aussi « l’instrumentalisation » des droits de l’homme que fait Bruxelles chaque année avec ce prix.

« Nous nous sommes toujours opposés au Prix Sakharov parce que c’est un instrument de plus du Parlement Européen pour son instrumentalisation des droits de l’homme » et en l’accordant à la MUD cette année, « ils démontrent à nouveau que l’Union Européenne ne cherche qu’à promouvoir ses propres intérêts au Venezuela et à donner des prix à ses alliés. » « C’est ce qui s’est passé aujourd’hui et aussi dans le passé par exemple avec les prix attribués à Guillermo Fariñas, aux Dames en Blanc ou à Oswaldo Payá, » a-t-elle déclaré.

« Et la situation est grave, » a ajouté Albiol, « parce que le message qui est envoyé est qu’au lieu de soutenir le dialogue au Venezuela, l’Union Européenne opte pour la déstabilisation. Ce n’est qu’une preuve de plus que la droite de cette Chambre se sent mieux avec ceux qui organisent des coups d’Etat qu’avec ceux qui donnent la parole au peuple pour résoudre les problèmes. »

Pour la prote-parole de la Gauche Unie, « il n’y a aucun doute que l’Union Européenne préfère qu’il y ait la violence dans les rues et la déstabilisation » et pour cela, « ils attribuent maintenant ce prix à la partie la plus violente de l’opposition vénézuélienne, juste au moment où le dialogue et la démocratie s’ouvrent un chemin » au Venezuela.

Article original en espagnol :

http://www.tercerainformacion.es/articulo/internacional/2017/10/26/albiol-la-ue-esta-apostando-por-la-violencia-en-venezuela-al-otorgar-el-sajarov-a-la-mud

Traduction : bolivarinfos.over-blog.com



Articles Par : Marina Albiol

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]