Washington impose des sanctions contre les Russes : la «règle Magnitsky»

Washington l’obstinée

Avec sa puissance en déclin, Washington n’a pas pu conserver la Russie en dehors de l’OMC. Le congrès a montré son impotence en ferrant la normalisation du commerce avec la Russie avec ce qui est appelé “la règle de Magnitsky”.

http://www.bbc.co.uk/news/world-us-canada-20634768

Sergeï Magnitsky était un avocat russe qui représentait une firme d’investissement britannique accusée de fraude fiscale en Russie. Apparemment, la firme britannique a donné des informations aux médias supputant une malversation du gouvernement et une corruption active au sein des entreprises d’état russes.

Magnitsky représentait la dite firme britannique accusée; il plaida qu’elle n’avait pas commis de fraude fiscale, mais qu’elle fut en fait la victime d’une fraude. A son tour, Magnitsky fut arrêté. Il tomba malade en prison et ne fut pas traité de manière adéquate.

Est-il décédé d’une maladie mal traitée, nous ne pouvons pas le savoir. Mais le congrès américain, agissant sur la supposition infondée que Magnitsky fut torturé et assassiné, a épinglé la loi sur la normalisation du commerce avec une provision qui requiert le gouvernement américain de diffuser une liste d’officiels du gouvernement russe qu’on croit ou imagine être impliqués dans la violation des droits de l’Homme de Magnitsky et de geler les avoirs de ces membres du gouvernement russe ainsi que de leur refuser tout visa pour voyager aux Etats-Unis. Considérant la croyance abusive de Washington de ce que sa loi est la loi universelle de l’humanité, Washington s’attend, plus que probablement, à ce que chaque pays mette en pratique ses édits ou soit sanctionné à son tour.

Le gouvernement russe trouve “la règle Magnitsky” amusante. Voilà le gouvernement russe accusé sans l’ombre d’une preuve, d’UNE mort par torture, tandis que Washington baigne dans les morts par torture d’Abu Graïb à Guantanamo Bay en passant par les centres de torture secrets de la CIA et les attaques par drones et sans relâche, d’enfants jouant au football, de cérémonies de mariage, d’enterrements, de cliniques médicales, d’écoles, de fermes et de travailleurs sociaux. La preuve a été faite que Washington a torturé à mort un nombre d’individus et a fait faire de fausses confessions, ainsi que d’avoir fait exploser des milliers d’innocents décrits dans les rapports comme des “dégâts collatéraux”. Personne, sauf Washington et ses laquais, ne nie ceci. Mais un seul faux pas présumé russe contre les droits de l’Homme, amène un acte sérieux du congrès, le tout sur la supposition de la violation des droits d’un avocat russe.

Un certain nombre de dirigeants dans l’histoire humaine ont été aussi arrogants. Mais n’y a-t-il jamais eu de démocratie ? L’Athènes antique peut-être, mais Sparte lui a enseigné une leçon.

Que pensent les membres du congrès américain de ce que sera la réponse du reste du monde à l’hypocrisie éhontée de Washington ? Comment Washington peut-elle passer une loi punissant des officiels du gouvernement russe pour avoir fait une fois, de manière supposée, ce que nous savons être pour un fait absolu, Washington fait tous les jours ?

L’attitude du “je suis plus vertueux que vous tous” que Washington affirme à la face du monde est si fabriquée et usée que Washington n’est plus seulement méprisée, mais aussi moquée. Les gens ne craignent plus la “superpuissance” quand ils rient de ses bêtises, de son hypocrisie et de sa stupidité absolue.

Il est certain que les Russes n’ont pas peur. Le premier ministre russe Dimitri Medvedev a répondu aux imbéciles de Washington de la façon suivante: “Il est inadmissible qu’un pays essaie de dicter sa volonté à un autre.” La règle Magnitsky amènera une “réaction symétrique et asymétrique de la part de la Russie.” La Douma russe (parlement) semble assurée que ce sera le cas,

http://rt.com/politics/prepares-russias-reply-magnitsky-705/print/

Washington est comme le poivrot dans un bar qui cherche la bagarre. Washington crâne, mais la Russie et la Chine ne vont plus s’embarrasser avec un freluquet financièrement exsangue et militairement complètement étiré. Le diabolisme de Washington est en train de nous mener à la guerre nucléaire et à la destruction de la vie sur Terre.

Paul Craig Roberts

Article original en anglais : http://www.globalresearch.ca/sanctions-against-the-russians-obdurate-washington-and-the-magnitsky-rule/5315261

Traduction : Résistance 71



Articles Par : Dr. Paul Craig Roberts

A propos :

Paul Craig Roberts, former Assistant Secretary of the US Treasury and Associate Editor of the Wall Street Journal, has held numerous university appointments. He is a frequent contributor to Global Research. Dr. Roberts can be reached at http://paulcraigroberts.org

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]